Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Caractéristiques
La Filtration - L'Acclimatation - Paramètres de l'Eau - L'Eclairage - Les Gestes réguliers - Les Calculs - L'Azote - Le Chlore - Le Dioxyde de Carbone

Des articles
Prendre des Photos - Construire son Aquarium - Réparer son Aquarium - Abaisser la Température - Bac Temporaire

Exemples d'aquariums
Américain - Les Bassins - Asiatique - L'Aquascaping - L'Aquaponie - Communautaire - Hollandais - Les Bans - De Vivipares


La construction d'un bassin d'ornement

Exemple d'un bassin d'ornement pour poissons

Les types de bassins

Il existe trois types de bassins : la mare, le bassin mixte, le vivier.
Chacun possède des caractéristiques bien différentes et nécessite une implantation dans un milieu adéquat, le choix du terrain, l'emplacement précis et l'intégration dans un environnement plus large que le bassin lui-même.

La mare

Les bassins de type mare

Elle est en général de petite taille et est peu profonde. Les deux facteurs qui comptent dans la réussite du projet sont la profondeur et les berges de la mare. Les rives seront en pente douce sur au moins les 2/3 de la superficie du bassin ce qui permettra :
- l'implantation d'une flore variée (plantes de rives, aquatiques de différentes zones...) ;
- une entrée et sortie facile des animaux aquatiques et de ceux tombés accidentellement ;
- une meilleure tenue des rives face aux pressions de la glace l'hiver.
Une zone profonde d'au moins 80 cm permettra de mettre à l'abris du froid les pensionnaires hivernant au fond du bassin. La rive exposée au Sud sera en pente douce pour permettre notamment des bains de soleil aux amphibiens, la rive exposée au Nord pourra être plus abrupte.
La mare doit avoir un nombre très limité de poissons. Il y a très peu de poisson pour des raisons pratiques, la mare doit être la plus naturelle possible ce qui entend qu'il n'y a aucune filtration mécanique. Les plantes qui seront dans la mare vont puiser dans les déchets pour se nourrir et ainsi "nettoyer" en partie le bassin.
D'ailleurs, il faut être prudent au niveau des plantations car elles deviennent très vite envahissantes de par la profusion d'éléments nutritifs.
Il est préférable de trouver une place à l'ombre ou peu ensoleillée, dans le cas contraire le résultat de l'addition : eau + déchets + rayons du soleil = eau verte et algues.
L'apport de terreau favorise la prolifération d'algues filamenteuses et se révèle donc néfaste à moyen terme pour l'équilibre du bassin.
N'oubliez pas de placer une barrière autour pour les mêmes raisons, une barrière est dissuasive et puis dans tous les cas ne laissez jamais un enfant seul sans surveillance autour d'un point d'eau.

Le bassin mixte

Les bassins de type mixte

C'est le type de bassin le plus courant, il comprend à la fois de l'eau et des plantes.
Il allie tous les aspects du bassin et laisse une grande liberté au constructeur quand à son aménagement. Il est possible de faire des cascades, des ruisseaux, des fontaines ou encore une zone de lagunage.
Ce type permet de maintenir facilement un biotope. Avec une bonne filtration biologique, il vous suffira d'ajouter des bactéries nitrifiantes pour maintenir un bon équilibre.
Le plus souvent, le bassin comporte des paliers de différentes hauteurs et des espaces de plantation. L'emplacement ne pose pas de difficulté, une situation à l'ombre comme au soleil conviendra.
Pour des raisons sécuritaires, il est particulièrement recommandé de faire un palier d'une hauteur de 20 cm assez large dans le cas où les enfants tombent à l'eau. Vous pourrez alors le repêcher. N'oubliez pas de placer une barrière autour pour les mêmes raisons, une barrière est dissuasive et puis dans tous les cas ne laissez jamais un enfant seul sans surveillance autour d'un point d'eau.

Le vivier

Le bassin de type vivier

Ce type est préconisé pour le maintien des carpes koï.
Il se caractérise par des bords abrupts, une absence de plantes en contact avec l'eau du bassin et il a une profondeur assez importante d'environ 1,5 à 2 mètres.
Ce type de bassin doit avoir une filtration importante étant donné l'absence de plante. L'utilisation des bondes de fond est recommandée avec une filtration par gravité. Ce type de bassin est techniquement plus élaboré et par conséquent plus cher, l'installation peut être délicate si vous avez des enfants en bas âge. Dans ce cas, il faut barricader le bassin afin de ne pas risquer l'accident, en effet les enfants sont naturellement attirés par l'eau et les poissons, et puis ne les laissez jamais seuls sans surveillance à proximité d'un bassin.

 



La bonne proportion du bassin

Exemple de bassin d'ornement avec des proportions idales Les proportions d'un bassin d'ornement

La grandeur de votre bassin va dépendre du type de bassin choisi, de votre budget et de la place disponible.
Si vous disposez d'un petit jardin et que vous faites un bassin de plus de 80% de la surface disponible, il y aura un déséquilibre certain qui ne sera pas très esthétique ; si vous disposez d'un grand terrain et que vous construisez un bassin de 2m², celui-ci risque de paraître minuscule et il y aura aussi un déséquilibre. Aussi, il y a de bonnes proportions.
Vous pouvez évaluer la taille du futur bassin à l'aide d'un tuyau d'arrosage à même le sol, ceci vous donnera une bonne idée de la taille par rapport à votre espace.

Certains font même appel à un architecte paysagiste pour avoir un résultat "garanti". Celui-ci peut vous faire un projet où votre bassin sera intégré à votre espace avec harmonie et en rapport avec vos goûts.
Il ne faut pas perdre de vue qu'il y a le bassin mais qu'il doit s'intégrer avec tout ce qu'il y a autour. Il ne s'agit pas de rapporter une pièce à votre déco mais de faire un ensemble. Il faut toujours être à la recherche de l'équilibre et bien réfléchir avant de se lancer car préparer un bassin coûte mais il faut aussi payer pour remettre ne état.

 

Le choix de l'emplacement

Emplacement d'un bassin d'ornement Emplacement idal d'un bassin d'ornement

Il est bien évident qu'il faut le construire là où vous avez de la place.
Si vous avez le choix, placez votre étang le plus près possible de la maison, de telle manière que vous puissiez l'admirer lorsque vous êtes à l'intérieur de votre maison. Voir votre bassin évoluer au fil des saisons, les poissons nager et les oiseaux venir s'y baigner est très agréable, et puis ça vous rapproche de la nature !
Si vous manquez de choix, placez-le sur un accès principal toujours le plus près possible de la maison. Si cela n'est vraiment pas possible, alors créez une perspective dans le jardin qui laisse entrevoir le bassin sans le découvrir totalement, l'effet est intéressant et attirant.

Le choix d'un emplacement ensoleillé propose des avantages et des inconvénients.
Avantages : une bonne croissance des plantes et bonne floraison. Le soleil donnera une meilleure visibilité dans les parties les plus profondes.
Inconvénients : si le bassin est de petite taille, le risque d'eau verte est quasiment inévitable (un filtre UV vous rendra de précieux services). il faudra faite attention aux petits bassins peu profonds, le manque d'oxygène est manifeste, un petit compresseur sera très utile.

 

Question étanchéité

Les bassins d'ornement en prfabriqu

Le bassin préformé
Il en existe de toutes tailles et de toutes formes. L'avantage de ce type de bassin réside dans le fait que toutes les zones sont prévues dès le départ. Un autre avantage est que l'on peut l'utiliser hors sol s'il est de bonne qualité, il devient alors idéal pour l'aménagement d'une terrasse ou même pour l'aménagement d'un bassin intérieur. l'inconvénient est sa mise en oeuvre. En effet, bien placer un tel bassin n'est pas chose aisé contrairement à ce que l'on pourrait croire! Ensuite, le camouflage des berges apparentes n'est pas simple à réaliser (il reste souvent du polyester apparent). Si vous optez pour ce genre de bassin, assurez-vous qu'il soit autoportant (cela veut dire qu'on peut le remplir d'eau hors sol sans dégâts pour celui-ci). En effet il existe un certain nombre de coques de mauvaise qualité (PVC) qui ne supportent pas un tel traitement. Il faut savoir que même si vous respectez les consignes de placement à la lettre, il n'est pas impossible que le terrain bouge (par exemple suite à de fortes pluies) et c'est la catastrophe! Si le bassin est en polyester, il est possible de le réparer (pas facile mais possible). Si le bassin est en PVC cela devient encore plus difficile pour ne pas dire impossible. Vu que ces bassins sont chers, il convient de bien se renseigner sur le type de matériau, la durée de la garantie (sur site, car le déménagement est impossible) et qu'il soit bien autoportant.

* Le béton : il n'est plus très répandu aujourd'hui et pour cause, il demande un savoir faire qui n'est pas à la portée de tous, il exige de gros travaux lourds et il est délicat par fort gel (risque de se briser sous la contrainte), par conséquent il n'est pas bon marché à réaliser.

* L'argile : une couche de 20 cm d'argile peut également faire office d'étanchement, mais il faut une maîtrise parfaite de ce type de matériau, il n'est donc pas recommandé pour l'amateur car difficile à mettre en oeuvre (le matériau par excellence pour l'écologiste) d'autre part il est très cher.

* Polyester coulé sur place : Le nec plus ultra sans conteste, mais je ne vous conseille pas d' improviser dans ce type de construction. Cette technique relève d'une parfaite connaissance du produit, de plus celui-ci est très nocif. Si vous optez pour ce matériau et que vous ne voulez pas de mauvaises surprises, adressez-vous à un professionnel qui est le seul capable de faire le bassin de vos rêves. Les avantages de ce type de matériau sont qu'il permet toutes les formes imaginables, qu' il est très résistant, qu'il est facilement réparable et qu'il a une très grande longévité. L'inconvénient est qu'il est cher à mettre en oeuvre. Si vous avez les moyens n'hésitez pas c'est le produit idéal.

* La géomembrane (bâche) : il en existe de différents types :
o Le PVC (polyvinylchloride) : en général très bon marché. Une épaisseur de 0.8mm est un minimum à respecter car il existe également ce type de bâche avec une épaisseur de 0.5mm et celle-ci ne convient pas pour un bassin. Les inconvénients du PVC sont qu'il ne résiste pas aux UV et devient cassant, par temps froid et avec le temps. La mise en oeuvre doit se faire avec une température supérieure à 10°C, évitez les bâches trop bon marché qui sont souvent du PVC recyclé qui n'ont qu'une longévité très courte, en plus il libère des PCB. D'un point de vue écologique ce n'est certainement pas le meilleur choix. En conclusion le seul avantage réside dans le prix.
o Le PE (Polyéthylène) : ce type de bâche est de moins en moins utilisé. Ce matériau est relativement rigide, résiste bien aux UV, ne libère pas de PCB, mais elle est brillante à cause de la protection contre le UV et les réparations sont quasi impossibles par l'amateur car il faut souder à chaud. La durée de vie du PE est de 6 à 10 ans.
o Butyle : élastomère qui résiste aux basse températures, aux UV et très élastique. Son inconvénient majeur est le prix ,de plus il est difficile de se le procurer.
o EPDM (éthylène propylène diène terpolylmère) : C'est le meilleur choix pour celui qui veut construire lui-même sont bassin. Il est d'une très grande élasticité, résiste aux UV, aux basses températures, est très souple, peut se placer par température basse, est respectueux de l'environnement, facile à réparer (par collage, aussi simple que de placer une rustine sur une chambre à air). Bref, le produit idéal avec le meilleur rapport qualité prix.
o L'EPDM est disponible dans toutes les tailles, même pour de très grands bassins. La garantie est en général de 10 ans, mais certains fabricants offrent jusqu'à 60 ans de garantie (en Hollande notamment). Attention, c'est illégal , interdit par la législation Européenne! On ne peut pas donner une garantie qui couvre plus qu'une génération. Firestone notamment donne une garantie totale de 10 ans et une garantie de 20 ans concernant la stabilité de la bâche Firestone Pond Liner vis-à-vis des UV. La durée de vie normale de la membrane est +- 50 ans, prouvé. Les compagnies qui donnent des garanties énormes sont en général peu fiables. Elles offrent une garantie de 60 ans pour des types de bâches qui, en réalité, ont une durée de vie réelle de 5 à 10 ans. Avec une durée de vie de 50 ans, l'EPDM vous laisse tout de même un peu de temps avant une grosse intervention.



Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page