Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Caractéristiques
La Filtration - L'Acclimatation - Paramètres de l'Eau - L'Eclairage - Les Gestes réguliers - Les Calculs - L'Azote - Le Chlore - Le Dioxyde de Carbone

Des articles
Prendre des Photos - Construire son Aquarium - Réparer son Aquarium - Abaisser la Température - Bac Temporaire

Exemples d'aquariums
Américain - Les Bassins - Asiatique - L'Aquascaping - L'Aquaponie - Communautaire - Hollandais - Les Bans - De Vivipares


L'aquaponie et son utilisation en aquariophilie

Aquariophilie le systme de l'aquaponie

Qu'est ce que l'aquaponie ?

L'aquaponie est un dérivé de l'hydroponie. Le mot aquaponie vient du mot anglais "aquaponics", c'est la contraction des mots aquaculture (élevage intensif de poissons) et hydroponie.
Il s'agit d'une technique ancestrale utilisée par les Mayas mais aussi par les Chinois il y a déjà 1000 ans !
L'hydroponie permet de faire pousser des plantes terrestres sans terre et directement dans l'eau ou avec des billes d'argile qui permettent de les maintenir.
Le principe est donc d'apporter tous les besoins nutritionnels des plantes directement dans l'eau, cela permet de dépenser le strict nécessaire en matière d'engrais.
Les poissons fournissent suffisamment de déchets riches en ammoniaque et en CO2 pour nourrir les plantes. Les bactéries nitrifiantes vont transformer l’ammoniaque en nitrites puis en nitrates qui seront assimilables par les plantes. Les plantes cultivées vont nettoyer l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines et fournir de l'oxygène.

On obtient ainsi un écosystème complet dans lequel il est possible de limiter les changements d'eau du bac. Il n'y a plus besoin de filtration, mais il faut quand même une pompe pour la circulation de l'eau.

L’enjeu principal est de trouver le juste équilibre entre la population de poissons, la nourriture apportée et la végétation cultivée :
- une carence en azote, caractérisée par le jaunissement des feuilles se développant en partant du bas des plantes, sera le signe d’une sous-population de poissons et/ou d’un manque de nourriture.
- à l’inverse des taux de nitrites et de nitrates trop élevés vous indiqueront que votre filtre sur plante est inefficace et que le métabolisme de ces dernières est insuffisant pour dépolluer l’eau des déjections.

Il faut bien évidemment veiller aux équilibres et cycles en aquariophilie, les poissons doivent être nourris comme en aquariophilie d'eau douce, les plantes doivent recevoir une quantité suffisante de lumière pour faire la photosynthèse... Les poissons peuvent être entre 5 à 10 fois plus nombreux que dans un aquarium d'eau douce habituel.

En hydroponie, on peut cultiver pratiquement toutes les plantes : fleurs, fruits, légumes, arbres et buissons, plantes décoratives, culinaires et médicinales.
Vous pouvez tester facilement, en modifiant quelque peu l'installation par un système de dérivation, avec les plantes suivantes :
- légumes et fruits : salade, cresson, épinards, tomates, concombres, courgettes, melons
- plantes aromatiques et plantes à tisane : romarin, persil, basilic, menthe, estragon, aneth, verveine
- fleurs et plantes décoratives : roses, edelweiss, monarde, capucines, oeillets d'inde, spathyphillium, fittonia divers, orchidées, bromélia, chlorophytum, marantha tricolore, fougères (capillaires, nid d'oiseaux), ficus pumila... avec un peu d'imagination vous pouvez même faire un mur végétal.

Par contre certaines plantes sont à éviter de par leur toxicité tels que : le lierre, le laurier rose, le muguet, la belladone, la digitale, le houx, la pomme de terre (!), les colchiques, la clématite, l'Hellébore, etc...

Pour les poissons, certaines espèces se prêtent mieux à l'expérience : les grenouilles, les silures, les truites fario et arc-en-ciel, et les perches en bassin largement utilisés en pisciculture, les tilapias en aquarium. Vous pouvez aussi choisir des poissons d'ornement tels que des cardinalis, des guppies, des mollies, des platies, des xyphos, etc. du moment où vous leur apportez une oxygénation suffisante. Surveillez les taux de nitrites, nitrates pour que le milieu soit favorable à leur maintien.

Dans l'idéal, la température de l’eau doit être inférieure à 28°C (a minima de 18 °C), le taux d'oxygène supérieur 6 mg/l et le pH entre 7 et 8.
Par exemple, l'idéal pour la perche serait :
- Pour l'oxygénation : 6 à 8 mg /l
- Pour le pH : entre 7 et 8
- Pour la Température : 23 °C
- Pour l'ammoniaque NH4 inférieur à 1 mg/l
- Pour les Nitrites NO2 inférieur à 0,2 mg/l
- Pour les Nitrates NO3 inférieur 150 mg/l

Il arrive au cours du fonctionnement que l'eau se colore, vous pouvez recourir au stérilisateur UV qui règlera le problème (souvent causé par l'apparition d'algues).



Comment mettre en place un système aquaponique?

Il existe au moins 3 possibilités, faciles à mettre en oeuvre.

1. Si vous souhaitez modifier un minimum de choses, il suffira de placer les plantes dans l'eau comme s'il s'agissait de plantes flottantes. Seules les racines sont immergées.
Dans ce cas, il faut utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures et non plus un éclairage pour les poissons ou plantes d'aquarium.
Un exemple de conception est une plaque de polystyrène percée dans laquelle on placera les plantes.
Ce cas est très facile à mettre en oeuvre, il permet de faire un essai immédiat. Cependant, il présente quelques inconvénients : l'espace de nage des poissons est réduit par les racines et les poissons ne bénéficient pas du meilleur éclairage.

Aquariophilie construction d'un systme aquaponique Aquariophilie schma de construction aquaponie
Aquariophilie aquaponie schma de construction

2. Vous pouvez également utiliser un système de filtration semi-humide, dans lequel l'eau de votre aquarium va circuler. Il vous suffit de remplacer les éléments de filtration classique par les plantes. L'éclairage peut être à la fois pour les plantes et pour les poissons.
Cela veut dire qu'il faut que vous ayez un système de filtration semi-humide, sinon il vous faudra l'acheter ou le construire. Le système semi-humide doit être placé suffisamment haut pour pouvoir laisser le couvercle du bac avec ses néons, il faut alors prévoir un éclairage pour les plantes. L'avantage est de pouvoir cacher le couvercle de l'aquarium grâce aux plantes.

Aquariophilie principe de construction en aquaponie

3. Vous pouvez aussi préférer un système distinct avec des plantes d'un côté et l'aquarium de l'autre.
Vous aurez besoin de tuyaux et d'une pompe, ceci vous permettra d'alimenter vos plantes au sens aller puis, au sens retour, de faire retourner l'eau dans votre aquarium.
Vos plantes peuvent être placées à la lumière naturelle, vous n'aurez donc pas à installer de ballast supplémentaire tandis que vos poissons et plantes d'aquarium pourront bénéficier de leur éclairage habituel. En revanche, il vous faudra cacher la tuyauterie.

Aquariophilie rgles  respecter en aquaponie



Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :

franck le 19-12-2015
Bonjours j ai vu que cela faisait longtemps que tu pratique l aquaponie, est ce facile ?quel bac et tuyaux plastique a utiliser pour mettre les plantes au dessus sans polluer les poissons ( je pensais mettre des tilapias qui me semble intéressant pour cette méthode),qu' elle lumière mettre pour tous ca, je pensait mettre l ensemble sur roulette pour le déplacer.Cordialement


Aquafolie le 11-10-2015
L'aquaponie pour un aquarium, est-ce possible ? est-ce efficace ? Mon avis est bien-sûr OUI. Je vous propose le partage de mon expérience.


La mort de trop d'un de mes pseudomugil furcatus

C'est avec résignation, que je voyais disparaître environ tous les mois un pseudomugil. Les tests de nitrates m'ont alors révélé la vérité: Hausse de nitrates = mort d'un pseudomugil.

Mais pourquoi les autres ne meurent pas ?
La meilleure réponse est celle d'un ami aquariophile: parce que chaque individu à sa tolérance propre à un moment donné, et certains ont été sauvé par le changement hebdomadaire.

Comment puis je réguler au mieux ces variations de nitrates ?
En plantant mon aquarium.


Comment puis-je faire encore mieux?
En filtrant sur terre (billes d'argiles) avec des plantes.

La réponse en image (enfin presque puisque la fonctionnalité est HS)
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0027%5b1%5d.jpg

Le système

Très artisanal certes mais cela me permet:
1) de réguler les variations de nitrates
2) de sauver les plantes de mon jardin qui ne résisteraient plus au froid des nuits dès Septembre
3) de manger des piments et des poivrons cet hiver (vive les vitamines C) ou même maintenant (miam)
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0029.JPG
4) de donner des légumes frais à mes poissons: épinards, petits pois
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0032.JPG
(j'ai démarré des tomates cerises et ... ca pousse !)
5) plus besoin de bulleur car le rejet d'eau de mes bacs aquaponiques oxygène mes aquariums (55 litres et 120 litres) et de toute façons je suis bien planté (euh pas moi l'aquarium)
6) un volume de filtration biologique en plus

Quelques photos de mon système à 2 balles:
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0033.JPG
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0034.JPG
http://ks355097.kimsufi.com/aquaponie/IMG_0035.JPG

Le rendement

Avant de faire ce système j'ai épluché toutes les infos sur l'aquaponie (google, youtube).
Ne chercher pas à être rentable: vous n'allez pas faire assez de quantité pour vendre sur le marché ce n'est pas le but.

Certains pratiquants de l'aquaponie critiquent les méthodes d'enrichissement des plantes des agriculteurs en donnant des leçons d'écologie et surchargent leurs bacs de poissons à la recherche d'un haut taux de nitrates.
Quelle honte ! Ils donnent tout pour les plantes et les poissons comme ils ne pleurent pas , alors pour eux, ils vont bien.

On sait que c'est l'excès qui entraîne les pollutions des eaux, ils rentrent donc dans la catégorie pollueurs-donneurs de leçon.
Ils affirment des rendements jusqu'à 10 fois supérieur que sur de la terre c'est des CONN... et ce chiffre n'a aucun sens on ne sait pas ce que cela voudrait dire:
Un plant de tomates sur terre produit en moyenne 8 kg et donc il ferait 80 kilos en aquaponie(n'importe quoi), ou alors j'ai mal compris:
un plant de tomates mets 10 semaines pour arriver à sa taille adulte et commencer à produire donc il mettrait 1 semaine en Aquaponie (n'importe quoi).
Donc l'aquaponie, je dis oui mais raisonné:
j'ai 22 poissons (10 pseudomugil Furcatus, 6 guppy femelles, 6 corydoras dans 120 litres d'eau).
J'ai testé pendant 4 mois 2 plants de piments pour 20 litres d'eau avec que des escargots physes et ça fonctionne, certes c'est plus long que sur de la terre ... mais pas en hiver.
La polénisation se fait au pinceau (pinceaux pour faire de la peinture). Sur un plant de piments j'ai eu 8 piments d'environs 10-12 cm (cela doit aussi dépendre de la variété). Les poivrons sont certes plus petits que sur terre mais délicieux. (Non ils n'ont pas le gôut du poisson) Quelques apports en fer sont nécessaires mais 1 seule fois par mois et cela a fonctionné.
J'essaye différentes plantes en ce moment notamment de la salade que je vais planter sous peu et je connais déjà le futur résultat.
L'avantage de mon système a fait que les feuilles d'épinard par exemple sont très fines (elles n'ont pas l'épaisseur de celle de la terre) , je n'ai pas besoin de faire pocher, elles fondent même sous les doigts et mes poissons n'ont aucune difficulté à déchirer les feuilles et les manger.
Va falloir qu'ils me payent un loyer !!!


Combien ça m'a couté ?

L'aquariophilie se paye par son investissement de départ, son temps et sa consommation électrique, il en est de même pour l'aquaponie.
Voici le prix approximatif d'une lampe à LED floraison et son réfecteur: 80 €.
Le prix de billes d'argile: 50 litres 20 € pas cher
Le prix d'un bac de jardin en plastique : 10 € pas cher
Le prix d'une perceuse pour faire des trous dans mon bac: emprunter au voisin donc vraiment pas cher
Le prix de la colle joint non toxique pour l'étanchéité: 10 € pas cher et il m'en reste.
Les tuyaux: j'en avais déjà et j'ai utiliser moins de 1 mètres pour les 2 bacs.
Les pompes: 15 € la pompe
Mon temps comme je prends 100 € de l'heure: ok c'est cher.
Je pense qu'en plantant plus et avec mes tomates cerises, mes poivrons, mes piments, la nourriture des salades, épinards, petits pois pour mes poissons, cela devrait aider à minimiser mes coûts mais comme déjà dit je ne cherche pas rentabilité mais régulation au mieux des nitrates.
Et d'autre part les gens qui regardent mes aquariums me demandent "qu'est ce que c'est ?" et après mes explications font "OUAH tu t'occupes trop bien de tes poissons".
Et ça , ça me fait chaud au coeur.


Attention aux algues

La lumière de la LED floraison à tendance à produire des algues filamenteuses (cela c'est pas trop grave , mes guppies me disent d'ailleurs merci), mais aussi des algues sur les vitres de l'aquarium, j'ai posé du parquet qu'il me restait sur les aquariums pour limiter la lumière de la LED entrante.
Mais au fil du temps, les plantes des bacs aquaponiques ont consommés des nitrates et aujourd'hui les algues sur les vitres n'ont même pas le temps de se redévelopper... c'est gagné.
Je n'ai donc plus de parquet couvrant mes aquariums. Il me reste des algues filamenteuses mais les voiles de chines de mon bac extérieur m'ont dit "ne les jettent pas ... donne , donne !" ... et mes guppies de l'aquarium aussi.
Donc je laisse.


Conclusion

Alors si vous avez des poissons sensibles aux variations de nitrates . Testez !
Nombres de pseudomugil mort en 6 mois = 0. Vous n'avez peut-être pas eu de mort de pseudomugil malgré des variations de taux de nitrates. Ma souche de Pseudomugil était peut-être de mauvaise qualité et pas très robuste et comme dit mon ami: chaque individu à sa PROPRE TOLERANCE à UN MOMENT DONNE. Les nitrates n'étaient peut être pas la raison de leurs morts (bien que j'en sois sûr). L'excès de nourriture en était peut être la cause (bien que je n'ai pas changer mes habitudes qui d'ailleurs sont bonnes). Mais grâce à ce système j'ai mis toutes les chances de mon côté ou plutôt de leurs côtés. Mon aquarium de 180 litres attends avec impatience un bac aquaponique lui aussi.

(Merci à aquabase et Mattable d'avoir partagé cette expérience)


Aquafolie le 09-06-2015
Bonjour Kallysto,

Le plus compliqué dans l'aquaponie est de trouver le bon rapport entre le nombre de poissons et le nombre de plantes. Comme il existe toute sorte de plantes avec leurs besoins spécifiques et toute sorte de poissons produisant des déchets différents, il est bien difficile d'édicter une règle valable pour tous les systèmes.
C'est en expérimentant que l'on arrive le mieux à ajuster les besoins de chacun.

Si le système est équilibré, les poissons seuls suffisent, car ils produisent suffisamment de déchets qui seront absorbés par les plantes.
Si le système est déséquilibré, il faudra ajouter de l'engrais compatible avec les poissons (liquide) ou au contraire limiter le nombre de poissons dans le bac.

Dans 500L, il faudra sans doute plus de poissons pour que l'eau soit suffisamment concentrée en nutriments... sans trop, pour ne pas leur nuire. Bien sûr tout dépend de la quantité de plantes.

Il n'y a pas beaucoup de limites pour ce type de culture, mis à part la toxicité des plantes.
Tant que l'apport en nutriments est suffisant et qu'il correspond aux besoins des plantes, vous pouvez mettre un peu ce que vous voulez.

A bientôt,
L'équipe d'Aquafolie


Kallysto le 09-06-2015
Merci pour votre réponse.

De mon côté j'ai pas mal avancé sur le sujet et je suis entrain de faire des calculs pour vérifier que mon principe fonctionne.

Pour l'instant j'ai 1 poisson rouge et 3 voiles de chine, je pense augmenter un peu ce nombre quand ils seront dans le 500L (+3 voiles de chine).

Est-il vraiment possible de mettre toutes les plantes que vous citez dans un pot avec juste des billes et de l'eau ? Je trouve pour le moment des informations très diverses sur le sujet.


Aquafolie le 22-05-2015
Bonjour Kallysto,

Dans le système n°3, il y a beaucoup de déclinaisons possible (et donc beaucoup de "si" et "par exemple").

- Si les plantes sont plus basses que l'aquarium, l'amorce est rapide et l'eau descend par gravité. Il faudra veiller à ne pas mettre le tuyau au fond de l'aquarium (1 ou 2 cm du niveau suffisent), sinon il peut y avoir un risque d’inondation en cas de panne. Il faudra aussi prévoir de quoi récupérer cette quantité d'eau au point bas de l'installation.
Le bac de récupération d'eau contient la pompe permettant de faire remonter l'eau dans l'aquarium.

- Si les plantes sont plus hautes que l'aquarium, il faudra une pompe pour envoyer l'eau au point le plus haut (la plante la plus haute), puis l'eau redescendra par gravité, de plante en plante jusqu'à l'aquarium. En cas de panne le risque est plus faible de se retrouver inondé (on se retrouve dans le cas 2).

Toutes les formes sont possibles pour l'aquarium, les pots, le bac de récupération et le moyen d'amener l'eau à chaque plante.
Dans le cas d'un mur végétal, on peut simplement faire couler l'eau sur le mur et les plantes se nourriront ainsi. Un bac en bas du mur sur toute la longueur (en bois ou métal par exemple), contient la pompe et remonte l'eau.
Si l'aquarium ou un bassin est plus bas que le mur, il faudra amener l'eau en haut du mur puis la faire couler sur toute la longueur avec par exemple une gouttière percée. Cette gouttière devra être bien calibrée avec la pompe. L'eau devra être récupérer en bas du mur puis renvoyer au bassin, soit par gravité, soit avec une autre pompe.

Dans le cas de pots distants ou de plusieurs murs, on peut les relier avec un tuyau et laisser la gravité faire... ou bien prévoir à nouveau une pompe pour envoyer l'eau d'un bac à l'autre. Dans tous les cas il faut prévoir des bacs bien dimensionnés pour récupérer la quantité d'eau qui retombe en cas de panne.

Attention toutefois, un mur végétal contient beaucoup de plantes et il sera difficile de compenser leurs besoins uniquement avec quelques poissons, il faudra sans doute enrichir l'eau (sans nuire aux poissons) pour que les plantes survivent. Bien sûr tout dépend de la taille du mur et de la quantité de voiles de chine.

Enfin, les pots sont présents uniquement pour y mettre les plantes, en général il n'y a pas de terre, les plantes se nourrissent dans l'eau directement.

Bon courage,
L'équipe d'Aquafolie


Kallysto le 19-05-2015
bonjour,

J'aimerai avoir plus de précision sur votre système n°3. J'envisage de faire un mur végétal en aquaponie à côté de mon aquarium à voiles de chine.
L'aquarium fait 120*60*75 et est sur un meuble haut. Le haut de l'aquarium arrive donc à 1m70 de haut (pour une hauteur sous plafond de 2m50).
J'aimerai savoir comment vous faite pour ne pas que vos pots de plantes d'ébordent dans la solution 3.
Vos pots de fleur sont ils plus haut ou plus bas que le niveau d'eau de l'aqua ?
Ou est placé la pompe ? avant ou après les pots de fleur ?
Si avant : comment l'eau retourne-t-elle à l'aqua ? (notemment pour les pots plus bas que le niveau de l'aqua)
Si après : comment vous amorcez le système ? Que se passe-t-il en cas de panne de pompe/coupure de courant ?

Merci d'avance


Aquafolie le 14-02-2015
Bonjour François,
Oui vous pouvez l'utiliser comme un bassin et faire de l'aquaponie avec. Par contre il vous faudra beaucoup de plantes pour compenser la quantité de poissons que vous pouvez y mettre et les plantes devront être résistantes aux conditions climatiques.
Le système reste faisable, bien qu'à plus grande échelle.


François le 14-02-2015
Bonjour
J'ai une grande piscine en faïence qui reste inutilisée et que j'ai idée d'aménager pour faire de l'aquaponie.
Ce procédé est il utilisé ? Si oui je suis en attente de conseils.
Cordialement
François


NATURE DESIGN le 14-11-2014
Très bon article sur l'aquaponie qui est pour moi un procèdé exeptionnel qui gagnerai à etre encouragé. Cordialement.


le 01-06-2010
article simple te clair pour debutant, est renforce d'images pour faciliter la comprehension.



Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page