Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Caractéristiques
La Filtration - L'Acclimatation - Paramètres de l'Eau - L'Eclairage - Les Gestes réguliers - Les Calculs - L'Azote - Le Chlore - Le Dioxyde de Carbone

Des articles
Prendre des Photos - Construire son Aquarium - Réparer son Aquarium - Abaisser la Température - Bac Temporaire

Exemples d'aquariums
Américain - Les Bassins - Asiatique - L'Aquascaping - L'Aquaponie - Communautaire - Hollandais - Les Bans - De Vivipares


Les gestes réguliers

Quelques règles - Eviter les algues indésirables

- Vérifiez la température, les thermomètres ne doivent pas être placés prés du chauffe-eau, au risque d'être faussé. Le chauffe-eau doit fonctionner correctement, il ne doit pas trop chauffer ni pas chauffer. La température doit être constante.
- Observation des poissons. Pour déceler toutes traces de maladie et du même coup, prendre le temps de se relaxer.
- Les nourrir. Donnez-leurs, une nourriture variée (vivant, congelé, lyophylisé, paillettes...)
- La lumière, elle est importante dans la vie de vos poissons et de vos plantes. Un minimum de 8 heures par jours serait souhaitable pour un bac non planté et 10 à 12 heures, pour un bac planté. Pour notre confort, il existe des minuteurs où vous réglez la durée pendant laquelle ce qui est branché dessus.



 

Chaque semaine environ :

- Siphonner le 1/3 du fond du bac avec un siphon. Cet appareil vous permet d'enlever les déchets qui stagnent dans votre gravier. Un aquarium en bonne santé est pourvu de bonnes bactéries, qui s'occupent de l'ammoniaque et des nitrites, elles sont trés utiles pour la vie de nos animaux. Si elles sont en nombres suffisant, la décomposition des déchets ce fait naturellement, mais comme on dit il vaut mieux prévenir que guérir... c'est à dire enlever un maximum de déchets pour que les bactéries ne soient pas "débordées" encourant alors de nombreux risques.
- Changements d'eau: ces changements d'eau vous permettront de garder un équilibre. Ainsi, vous éliminerez une quantité non négligeable de nitrates, et vos plantes auront de nouveaux oligo-éléments. Cette nouvelle eau doit être à la même température que celle de votre aquarium (à 1 ou 2°C prés), elle doit être dépourvue de chlore.
Plus votre aquarium est peuplé, plus vos changements d'eau seront fréquents, mais de moins grande importance. Mais à chaque changement d'eau, procédez peu à peu pour que le stress ressenti par vos poissons soit moins grand, et leur permettre de s'acclimater aux nouvelles conditions.
Un aquarium très peuplé doit avoir 25 à 30% de son volume changé chaque semaine.
Si votre aquarium est moyennement peuplé, il faudra changer 20% du volume chaque semaine.
Si votre aquarium est légèrement peuplé, il faudra changer 15% à 20% du volume chaque semaine.
- Laver vos masses filtrantes à l'eau claire sans trop insister pour conserver suffisamment de bonnes bactéries, ceci dans le cas où l'eau de votre robinet est dépourvue de chlore.
- Nettoyage de la vitre qui sépare votre éclairage et l'eau du bac. Cette mince vitre est parfois sale (algues, calcaire) et empêche la lumière de bien pénétrer dans l'aquarium. Sinon vos plantes risquent d'en pâtir.
- Vérifier le PH, les nitrites.

 

Chaque mois :

- Changer le charbon. Vous le changerez au besoin. Il faut penser au moins à le rincer puis le faire sécher avant de le remettre. Le charbon absorbe les nitrites jusqu'à un certain seuil, puis il sature et relâche ces substances nocives. En le rinçant, vous éviterez de vous retrouver avec une montée soudaine de nitrites.
- Nettoyer les vitres intérieures. Souvent, des algues se forment sur les vitres et sur le décor. Vous devrez les nettoyer avec un tampon très légèrement abrasif, un aimant ou une raclette. Mais faites attention en passant d'une vitre à l'autre de ne pas prendre de pierres entre le tampon et la vitre, vous risquez de rayer la vitre.
- Nettoyage de la galerie d'éclairage (poussière, reste de nourriture, moisissures). Pour les galeries qui possèdent une vitre qui sépare l'eau des fluorescents, la vitre doit être nettoyée régulièrement, car les éclaboussures d'eau font des cernes et ces cernes diminuent l'intensité de la lumière. Vos plantes pourraient en souffrir.
- Chaque mois, faites vos tests de nitrates, GH, KH, pour vous assurez que tout va bien de ce côté.

Si vous respectez vos changements d'eau, vous limiterez ainsi la croissance des algues, surtout évitez les décors en calcaire qui favorisent le développement de ces algues.

 

Chaque année :

- Renouvellement des fluorescents. Un éclairage devenu trop faible, ne donne plus de lumière suffisante, vous risquez de voir des algues croître dans l'aquarium, aussi bien sur les vitres que sur les plantes. Vos plantes risquent d'en souffrir. Si vous possédez plusieurs fluorescents, ne les changez pas tous au même moment, cela pourrait changer les conditions de votre bac, et entre autres favoriser l'apparition d'algues.

 

L'Aration :

L'aération est indispensable dans l'aquarium marin.
Pour l'aquariophilie marine, on utilisera des diffuseurs en bois car ils fournissent des bulles plus fines qui sont idéales pour l'écumage et l'oxygénation. En augmentant la taille et le nombre de diffuseurs, le brassage sera plus important et l'eau sera plus oxygénée. En effet, remuer la surface de l'eau est plus efficace et ne présente aucun danger pour les habitants de notre aquarium, alors qu'une trop grande quantité de diffuseurs sature l'eau en azote, ce qui induit un grave phénomène de décompression si la pompe s'arrête.
Avec un bon brassage de surface, les diffuseurs peuvent être considérés comme inutiles. Cependant, ils restent utiles pour remuer les zones dont le mouvement est moins important que dans l'ensemble du bac.

 

Quelques règles :

- Plus le volume du bac est important, plus l'équilibre sera facile à maintenir. Ne jamais créer un aquarium d'eau de mer dont le volume est inférieur à 250 litres.
- Un aquarium ne doit pas être placé à la lumière directe du soleil ni à proximité d'une source de chaleur quelconque.
- Prévoyez une filtration et une aération suffisantes.

L'éclairage doit être adapté :
- en eau de mer jusqu'à une hauteur de 50 cm, l'éclairage est assuré par des tubes fluorescents, au delà par des lampes à vapeur métallique (HQI).
- en eau douce compter généralement 1 watt pour 1 à 4 litres d'eau, c'est selon les besoins de vos plantes et de vos hôtes.

- Toutes les semaines changer 1/10eme de l'eau et tous les mois nettoyer l'ensemble du bac (vitres, filtration, aération et le sable avec un siphon).
- Contrôlez régulièrement les paramètres de votre aquarium : la température, le pH, les nitrites et nitrates, la dureté en eau douce, la densité en eau de mer et le taux de calcium si vous avez des invertébrés

- Choisir des poissons au caractère compatible.
- Faites preuve de patience et acclimatez de façon trés progressive vos nouveaux compagnons.

Aucun surplus :
- ne donnez pas à vos poissons plus de nourriture qu'ils ne peuvent en manger en 3 minutes.
- ne surpeuplez pas votre bac (compter au minimum 1 cm de poisson pour 1,5 litres en eau douce, 1 cm pour 5 litres en eau de mer).

- Veillez à donner une alimentation variée, pauvre en phosphate pour limiter les algues non désirées.
- Dans certains pays, l'introduction de certaines espèces (poisson-empereur, poisson-papillon, coquillages tridacna, etc.) est interdite par la loi en vertu de la protection de la nature. Les animaux provenant d'élevages sont vendus avec un certificat CITES (Convention on International Trade in Endangered Species, convention sur le commerce international d'espèces menacées). Les animaux protégés ne peuvent être vendus ou achetés qu'avec ce certificat.

- Pensez à planter l'aquarium même en eau de mer : beaucoup de bac de débutants ne contiennent pas assez de plantes ce qui génère de nombreux problèmes (algues, taux de nitrites et nitrates élevés, etc.).
- En eau de mer, les pierres vivantes sont aussi importantes que des plantes.
- N'oubliez pas que vos plantes ont également besoin de se nourrir pour bien se développer et d'un éclairage adapté.
- En eau douce, ne placez pas de pierre calcaire, il se produit une réaction non dangeureuse pour les poissons mais qui fournit une excellente alimentation pour les algues indésirables.

 

Eviter les algues indésirables

Aquariophilie les algues indésirables

Les algues sont plus ou moins dangereuses selon leur couleur. Mais il y a quelques points à respecter pour qu'elles n'apparaissent pas.
Tout d'abord, il ne faut pas exposer l'aquarium à la lumière directe du soleil. Ensuite, il faut bien planter l'aquarium pour que les plantes soient robustes. Tous les mois pensez à changer l'eau de votre bac pour diminuer la concentration en nitrates. Évitez les décors calcaires dans un aquarium d'eau douce.
Si toutes ces précautions ne sont pas suffisantes, à chaque algue il y a sa solution. Pour des algues vertes, pensez à réduire la durée d'éclairage et vérifiez la filtration. Pour les algues brunes, il est probable que ce soit du à un tube d'éclairage trop ancien ou que l'éclairage ne soit pas assez intense. Pour les algues brunes, il faut vite revoir l'installation car ces algues sont toxique pou les poissons.
Mais dans tous les cas ajoutez des brouteurs d'algues (pléco, ancistrus, corydoras, crevettes, escargots...), ils aideront bien au processus d'élimination des algues.

Tout aquariophile a rencontré à un moment ou à un autre le problème de la prolifèration des algues. Elles arrivent à prospérer même lorsqu'un déséquilibre important du milieu aquatique empêche le développement des autres plantes, elle profite d'ailleurs de leur affaiblissement pour prendre le dessus et les envahir.
Il s'agit donc de lutter contre la pollution. Nitrites, nitrates, phosphates, calcaires sont quelques unes des causes. Il faudra donc éviter les décors avec les roches calcaires qui en se décomposant avec le cycle de l'azote donneront le meilleur des substrats pour ces algues.

Pour les débutants, il ne faut pas s'inquiéter car au début de la mise en route du bac, l'équilibre peut mettre du temps pour s'installer et par conséquent il arrive que les algues indésirables se propagent.

En principe, il suffit de ne pas surpeupler, de choisir un filtre adapté à la taille du bac et de nettoyer régulièrement les vitres, le sable et les masses filtrantes.
Il faut savoir aussi que trop de nourriture pollue, c'est pourquoi il vaut mieux éviter entre autre les blocs week-end. Il reste toujours un peu de résidus qui constituent une nourriture favorable pour les algues... d'autant plus que vos poissons pourront se passer d'aliment sur un week-end (ils trouveront toujours quelque chose dans le bac.

Il faut aussi éviter la lumière directe du soleil sur l'aquarium et éviter la proximité de sources de chaleurs tels les chauffages de la maison.
La lumière artificielle doit être adaptée aux hôtes et ne doit pas être diffusée en trop grande quantité, n'hésitez pas à diminuer la durée si vous avez des algues et que vous êtes à plus de 10 heures de diffusion de lumière.

J'ai remarqué que mettre moins d'oxygène limitait aussi les algues sans que cela soit nuisible ni pour les plantes ni pour les occupants du bac.
Au début j'utilisais des anti-algues puis je me suis vite rendu compte que moins on mettait de produits chimiques dans le bac au mieux s'était pour la vie de tous les occupants.

Bien planter le bac est aussi indispensable pour lutter efficacement contre les algues, pour que la végétation prenne le dessus sur les algues indésirables.

 



Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page