Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Les poissons
d'Eau Douce - d'Eau de Mer - d'Eau Saumâtre - Cichlidés d'Afrique - Cichlidés d'Amérique - Cichlidés d'Asie

Les autres animaux
Bernards l'Ermite - Artémias - Crabes - Bénitiers - Coelentérés - Hippocampes - Ecrevisses - Crevettes - Grenouilles - Nudibranches - Gastéropodes - Etoiles de Mer

Des articles
Anémones et Poissons Clowns - L'Alimentation - Les Maladies - Les Traitements - Anatomie des Poissons


Les coelentérés en aquariophilie

Il s'agit des invertébrés les plus répandus en aquariophilie marine, ils sont tellement appréciés par les aquariophiles que certains n'hésitent pas à se spécialiser dans ces animaux.
Les coelentérés représentent les groupes des hexacoralliaires (notamment les anémones et les coraux) et des octocoralliaires.


Les hexacoralliaires

La majorité des coelentérés se retrouve dans le groupe des hexacoralliaire. Les anémones et les coraux sont les plus connus de ce groupe.
Pour la plupart, ils ont des besoins important en lumière, du fait qu'ils renferment des zooxanthelles.
La grande majorité de ces animaux sont originaires des Océans Indien et Pacifique, il faut savoir que le commerce n'est pas toujours en mesure de fournir ces animaux.
Il est primordial de faire attention lors de manipulations dans l'aquarium, car certains de ces animaux ont un important pouvoir urticant, alors prudence...

Les anémones de mer - Les coraux


Anémones de mer

Avoir une anémone en aquariophilie

Actinie - Cérianthe - Zoanthaire



L'anémone Actinie pour l'aquariophilie

Autre anémone Actinie pour l'aquariophilie

L'anémone Actinie pour l'aquariophilie

L'anémone Actinie pour l'aquariophilie

L'actinie:
Elle appartient à la classe des anthozoaires, de l'ordre des actiniaires et de la famille des actinidés. Il en existe plus de mille espèces.
Comme vous avez pu le deviner, son nom vient de sa forme de fleur. Mais elles n'en sont pas, ce sont des animaux carnivores. Elles sont composées de tentacules et d'un pied qui contient l'estomac. Ce qu'on pourrait prendre pour le coeur de la "fleur" est en fait la bouche de l'anémone. Quand la proie s'approche des tentacules, celles-ci libèrent des cellules urticantes qui paralysent la victime.

Une exception demeure : vous verrez souvent des poissons-clown à proximité des anémones voir même dans l'aémone et en ressortir sans problème. Le poisson-clown s'immunise en se frottant, d'abord très brièvement, à l'anémone pour s'enduire progressivement de cette substance qui le protégera par la suite.
L'association du poisson clown et de l'anémone est une symbiose car elle est à bénéfice réciproque. Chaque poisson clown a une anémone attitrée à laquelle il rapporte, en aquarium, de la nourriture. En mer, le poisson-clown la défend contre les attaques des poissons-papillons qui peuvent brouter ses tentacules.

Il faudra éviter certaines espèces qui ne pourront pas cohabiter avec l'anémone et à son détriment. Les étoiles de mer, les oursins, les anguilles... la prendront pour de la nourriture. En revanche, elle se nourrit de petits poissons, de mollusques et de crustacés.Leur taille varie entre un minimum de quelques millimètres et un maximum de 1 mètre. Les couleurs varient selon les espèces, celles que l'on retrouve le plus couramment sont de couleur verte, bleue, violette, blanche, rose.

Elles se reproduisent de façon sexuée ou de façon asexuée (elles se fissurent, se régénèrent ou bourgeonnent). Pour se déplacer, elles contractent les muscles de leur pied. Mais généralement, elles s'en servent comme ventouse pour se fixer à un emplacement.

Il faut savoir que si l'on souhaite mettre plusieurs invertébrés, le volume de l'aquarium ne doit pas être inférieurà 400 litres. Pour une anémone de taille moyenne accompagnée de se poissons-clown, le volume ne doit pas être inférieurà 300 litres.Il est préférable que la hauteur de l'aquarium ne dépasse pas 50 centimètres, ceci afin qu'elles bénéficient d'un maximum de la lumière. Il faut compter 1 watt par litres, à une moyenne de 13 heures par jour. Les lampes U.V sont déconseillées. Si la hauteur du bac ne dépasse pas 50 centimètres, vous pouvez utiliser des tubes fluorescents, lumière du jour avec un tube bleu. Au delà, il est préférable d'utiliser les lampes HQI accompagnées d'un tube bleu. Pou une meilleure pénétration de la lumière, il est préférable d'avoir une eau claire.

Les invertébrés sont trés sensibles aux nitrates, un filtre à décantation sera indispensable, d'un volume minimum de 10% de celui de l'aquarium. L'eau doit être fortement brassée (pompe de 5 à 10 fois le volume de l'aquarium). Cependant, en présence de coraux (madréporaires) qui constituent des récifs, fonctionnent aussi bien sans ce type de filtre. On peut utiliser un écumeur en complément technique, il faut penser à changer 10% environ de l'eau par semaine. Elles se plairont dans un aquarium dont la densité se situe entre 1024 et 1026.



L'anémone Cérianthe pour l'aquariophilie
Les cérianthes:
Ils ressemblent beaucoup aux anémones mais ce qui les différencie est le fait que ses tentacules ne se rétractent pas. Il s'agit d'une espèce qui ne se fixe pas au sol, ils vivent dans un tube constitué par leurs sécrétions.
Pour les installer dans le bac, il faudra prévoit une épaisseur de sable pas trop grossier d'environ 20 cm.
Ils vont s'alimenter de moules, de crevettes, de poissons voire même d'artémias broyés. Ils mesurent généralement entre 20 et 30 cm de hauteur.


L'anémone Zoanthaire pour l'aquariophilie
Les zoanthaires:
C'est ce qu'on appelle les anémones encroûtantes ou coloniales. Ce ne sont ni des anémones ni des coraux du fait qu'ils vivent en colonie et qu'ils n'ont pas de squelette calcaire. Généralement, ces animaux colonisent les roches mais il arrive qu'ils s'installent sur les coquilles de mollusques, éponges, coraux, gorgones. Ils ont besoin de lumière car habritent parfois des zooxanthelles.
A l'achat, il faudra choisir d préférence un zoanthaires fixé sur une roche. L'alimentation sera pour l'essentiel des moules broyées très finement.


 

 


Les coraux

Un corail pour l'aquariophilie

 

Les vrais coraux sécrètent du carbonate de calcium produisant un squelette en forme de coupelle. Les polypes sont ancrés dans cet habitacle et s'y retirent pour se protéger. Au sommet du pédoncule, un disque oral aplati comporte une ouverture entourée de tentacules plumeux et de cils qui sert à la fois de bouche et d'anus. La nuit, les tentacules s'étendent, capturent le plancton et l'amènent vers la bouche. Des cellules urticantes ou nématocystes portées par les tentacules ont la capacité de paralyser les proies.

Les coraux sont trés importants dans un aquarium d'eau de mer, ils sont trés utiles pour certains de nos hôtes. En effet, de nombreux poissons, crustacés, mollusques, échinodermes sont habitués à vivre à leur côté et à sans servir comme cachette...

à l'intérieur de ceux-ci se développent des algues unicellulaires sphériques appelées zooxanthelles. Les zooxanthelles photosynthétiques et les algues filamenteuses vertes transfèrent directement une partie de l'énergie solaire aux polypes des coraux, qui en retirent des nutriments (notamment du phosphore et autres). Avec la digestion, les coraux libèrent ces nutriments au bénéfice des algues, qui les leur restituent, réduisant ainsi la perte de nutriments dans l'eau.

Les températures maximales et qui permettent une bonne croissance du corail sont de 26°C et 27°C.

Les coraux de Staghorn, aussi bien que tous autres coraux, ont besoin d'eau très oxygénée contenant du plancton. Les coraux ont besoin également d'eau claire, parce qu'indépendamment de la réduction de lumière, les sédiments les étoufferaient.

L'écosystème est très fragile.

On regroupe les coraux dans trois classes: les hexacoralliaires, les octocoralliaires et les hydraires.

* Les hexacoralliaires comprennent les acroporidae, les astrocoeniidae, les agariciidae, les fungiidae, les faviidae, les meandrinidae, les pocilloporidae, les poritidae, les dendrophylliidae, les eupsammiidae, les merulinidae, les oculinidae, les seriatoporidae, les thamnastraeidae et les montastreidae.

 

Les acroporidae se reproduisent facilement par fragmentation. Ils ont besoin pour se développer favorablement d'un éclairage de moyen à fort de type HQI. Mais il ne faut pas s'attendre à une croissance rapide. Le courant doit être moyen.

Plus précisément :



Le corail acropora palmata ou Elkhorn Coral en aquariophilie
L'acropora palmata ou Elkhorn Coral est originaire des Caraïbes et de la région de récif de la Floride, et des Bahamas. Elle est aussi apellée Cornes d'élan, d'ailleur, son nom est certainement du à sa forme branchue et ramifiée qui rappele les cornes de l'élan. En général, elle est de couleur brun-jaune.
C'est un grand corail particulièrement épais et vigoureux. Les colonies sont à croissance rapide. Les récifs sont généralement peu profonds.
Il se reproduit une fois tous les ans en août ou septembre. Les différentes colonies sont mâle et femelle (hermaphrodites simultanés) et libérent des millions de gametes.


le corail acropora palifera en aquariophilie
L'acropora palifera est originaire de l'Océan indien et pacifique, la couleur varie du brun pâle au crème. Il est très fréquent dans les zones peu profondes et fortement exposées aux vagues. Il peut être confondu avec Pocillopora eydouxi mais il est encore plus robuste et les colonies sont souvent très importantes.


le corail acropora gemmifera en aquariophilie
L'acropora gemmifera est originaire de l'Océan indien et pacifique, elle peut être de couleur brune, crème jaune, bleue et parfois blanche.
Elle se situe en général sur les parties les moins profondes du récif. Ces habitats sont exposés à l'énergie élevée de vague, ce qui explique que ce corail ait une basse et vigoureuse forme de croissance.


le corail acropora gemmifera en aquariophilie
L'acropora tenuis est originaire de l'Océan indien et pacifique, elle est de couleur bleue ou crème voire jaune et brune ou verte. Les couleurs sont généralements très prononcées.
Le mouvement de l'eau doit être important.


le corail acropora hyacinthus ou acropora ombrelle en aquariophilie
L'acropora hyacinthus ou acropora ombrelle est originaire de l'Océan indien et pacifique. Sa couleur peut être crème ou brune avec ou sans parties bleues ou roses, elle peut être aussi d'un vert uniforme.
C'est une variété assez commune dont la croissance est rapide.


le corail acropora cytherea ou Corail de Staghorn en aquariophilie
L'acropora cytherea ou Corail de Staghorn est originaire de l'Océan indien et pacifique. Sa couleur varie entre le vert, le bleu, le brun, le crème, etc.
C'est une variété qui forme des tables. Il affectionne les emplacements pentus. C'est une variété qui peut devenir épaisse et robuste dans les environnements turbulents.


le corail acropora florida en aquariophilie
L'acropora florida est originaire de l'Océan indien et pacifique, sa couleur peut être jaune-brun ou brun-rose, on en trouve parfois de couleur verte.
Il se trouve dans dans profondeurs moyennes. Le courant doit être modéré.


le corail acropora robusta en aquariophilie
L'acropora robusta est originaire de l'Océan indien et pacifique, on peut en trouver des variétés d'un vert éclatant, d'autres d'un brun-rose, d'autres d'un brun-jaune ou encore de couleur crème.
Il est d'entretien difficile, a besoin d'un courant fort et d'un éclairage lumineux.


le corail acropora austera en aquariophilie
L'acropora austera est originaire de l'Océan indien et pacifique, de couleur bleue ou crème. La difficulté d'entretien est modérée.


le corail acropora nobilis en aquariophilie
L'acropora nobilis est originaire de l'Océan indien et pacifique, elle peut être de couleur crème ou brune ou bleue ou jaune ou encore verte, les extrémités des branches sont plus pâles. Ce corail est proche de l'acropora robusta. Il se trouve à des profondeurs assez importantes et est assez commune.


le corail acropora grandis en aquariophilie
L'acropora grandis est originaire de l'Océan indien et pacifique, la couleur varie elle peut être d'un brun-rouge avec les extrémités plus claires, elle peut être pourpre ou bleue et parfois verte.


le corail acropora cervicornis en aquariophilie
L'acropora cervicornis est originaire des carïbes, est de ouleur brun ou jaune. C'est un des coraux primaires de bâtiment de récif dans les Caraïbes, cette espèce est également située dans le grand récif de la barrière de corail d'Australie. Ainsi, on le retrouve dans l'Océan Atlantique comme dans l'Océan Pacifique.
Il aime vivre près de la surface. Les polypes se développent dans les eaux tropicales où les températures sont plus hautes que 20°C et là où il y a de la lumière. Ils ont besoin d'un support dur pour grandir.t arranger.


 
Le genre Montipora à polypes petits, parfois confondu avec Porites comporte plus de 100 espèces. Il est originaire de l'Océan indien et pacifique, en général les couleurs varient du mauve au pourpre, il peut être brun ou bleu avec des parties plus pâles et parfois verte. Il arrive que certaines variétés soient de couleur rose.


le corail Montipora delicatula en aquariophilie
Le Montipora delicatula est très répandu et la même espèce peut avoir des aspects très différents. Les polypes sont petits et souvent cachés.
Le bord est souvent joliment coloré.
Il se rencontre dans les lagons, les crêtes des platiers, en haut des pentes récifales protégées et il est peu profond.


le corail Montipora confusa en aquariophilie
Le Montipora confusa est très répandu et les aspects peuvent être très différents. Les polypes sont petits et souvent cachés
Le bord est assez coloré et certains ressemblent à une anémone adhésive ( cryptodendrum adhaesivum)
Il se rencontre dans les lagons, les crêtes des platiers, en haut des pentes récifales protégées et il est peu profond.
La base des colonies est encroutante, étalée et des branches verticales y poussentcomme des piliers.


le corail Montipora foliosa en aquariophilie
Le Montipora foliosa a exactement les mêmes caractéristiques que le Montipora confusa.


le corail Montipora aequituberculata en aquariophilie
Le Montipora aequituberculata, idem Montipora confusa et foliosa.


le corail Montipora verrucosa en aquariophilie
Le Montipora verrucosa a sa surface couverte de verrues arrondies et les corallites sont immergés entre elles. Ce corail est souvent très bleu à l'oeil nu, mais en photo il apparait plus rose. Les polypes sont verts ou bleus et parfois visibles le jour.
Le bord est très joliment coloré et certains ressemblent à une anémone adhésive ( cryptodendrum adhaesivum)
Il se rencontre dans les lagons, les crêtes des platiers, en haut des pentes récifales protégées et il est peu profond.


Les astrocoeniidae constituent des colonies le plus souvent branchues, bien développées. Les septes sont non poreux, parfois vésiculaire,il arrive qu'ils soient réduits à de petites lamelles ou de simples rides sur la muraille. Les calices sont de petit diamètre (1 à 3 mm).


Les agariciidae constituent des colonies, à bord septal granuleux ou finement denté, parfois d'apparence presque lisse. Les septes lamellaires ne sont pas ou rarement perforés, ils ne sont pas fourchus pour la plupart.


Les fungiidae ou porites ou encore corail "doigt"


Les faviidae ou corail "cerveau"


Les meandrinidae


Les pocilloporidae


Les poritidae


Les dendrophylliidae


Les eupsammiidae


Les merulinidae


Les oculinidae


Les seriatoporidae


Les thamnastraeidae


Les montastreidae



Les octocoralliaires

* Les octocoralliaires comprennent les gorgonides, les corallides, les stolonifères, les zoanthaires et les alcyonidés.

 
Les alcyonidés et les zoanthaires coloniaux sont également appelés coraux mous en raison de leur aspect caoutchouteux dû à la présence dans leur tissu de nombreux spicules calcaires isolés. Ils peuvent coloniser de grandes zones des platiers récifaux.


Les gorgones pour l'aquariophilie
Les gorgones


 
Les corallides


 
Les stolonifères


 

* Les hydraires comprennent notamment le millepora.

Le millepora en aquariophilie
Le millepora est une espèce qui encroûte tous les supports, certaines variétés provoquent des brûlures fulgurantes au contact de la peau telle que la variété squarrosa.




Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page