Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Les poissons
d'Eau Douce - d'Eau de Mer - d'Eau Saumâtre - Cichlidés d'Afrique - Cichlidés d'Amérique - Cichlidés d'Asie

Les autres animaux
Grenouilles - Gastéropodes - Nudibranches - Etoiles de Mer - Hippocampes - Coelentérés - Bénitiers - Crabes - Crevettes - Ecrevisses - Bernards l'Ermite - Artémias

Des articles
L'Alimentation - Les Maladies - Les Traitements - Anatomie des Poissons - Anémones et Poissons Clowns


Les écrevisses

Généralités sur les crustacés

L'espèce

Vous trouverez ici les espèces appartenant à la famille des Malacostracés et plus précisément les Décapodes.
Les Décapodes représentent les Crustacés les plus évolués. Les appendices des trois premiers segments thoraciques, transformés en pattes-mâchoires, s'incorporent à l'armature buccale. La tête et le thorax forment une espèce de coque avec les cavités branchiales délimitées.
Les pattes des cinq derniers segments thoraciques sont natatoires ou marcheuses, d'où le nom de Décapodes. Les yeux sont placés à l'extrémité d'un pédoncule mobile. L'abdomen reste segmenté et bien développé chez les Macroures: Ecrevisse, Homard, Langouste; il ne forme qu'un tablier triangulaire rabattu sous la coque chez les Brachyoures: Crabes, portunus.
Enfin, il est mou et asymétrique chez les Pagures ou Bernards l'Ermite qui se logent dans une coquille de Gastéropode.
Les crustacés décapodes marcheurs (crabes, homards, langoustes, écrevisses, crevettes) ont tous une carapace articulée qui se divise en deux parties, le céphalothorax (coque) et l'abdomen.

L'évolution

Au cours de sa croissance, un crustacé se retrouve à l'étroit dans sa carapace qui ne grandit pas avec lui. Il a donc besoin de "changer de peau"; c'est ce qu'on appelle la mue. Il va alors reconstituer sa carapace en absorbant le carbonate de calcium présent dans l'eau (c'est pourquoi il préfèrera une eau dure, parfois saumâtre), mais aussi dans une moindre mesure à partir du calcium contenu dans son estomac.
Leur corps est mou et fragile, il devient la proie des prédateurs. Et comme toujours il faudra prévoir des abris.
Il est totalement exclut de les faire cohabiter avec des poissons carnivores. Il sera plus judicieux de les placer avec des espèces calmes.

Le mode de vie

En général, les crustacés sont carnivores ou omnivores, parfois détritivores. Ils se nourrissent de chair de poisson, de moules cuites et de viandes maigres (poulet, jambon). Ils contribuent à l'équilibre d'un bac en se nourrissant du surplus d'aliments délaissés par les poissons. Le danger est nul pour les petits poissons, à moins qu'il soit très affaibli, malade, ou à l'état d'alevin. Les plantes tendres sont rarement consommées, mais peuvent être abîmées lors de déplacements brusques ou si elles se trouvent simplement dans le chemin. Ceci car les crustacés marchent sur le sol; vers l'avant, mais peuvent reculer brusquement en repliant leur abdomen et sauter ainsi hors du bac si celui-ci est mal couvert. Ils savent nager également en pleine eau.
Les crustacés sont assez résistants. Ils préfèreront une eau dure, avec un pH supérieur à 7.0. La température ne doit jamais descendre en dessous de 18°C, ni monter au-dessus de 29°C; l'idéal est entre 25 et 26°C. Vous les verrez souvent chercher les coins d'ombre où elles se dissimuleront.

La reproduction

Les crustacés sont ovipares, les orifices génitaux sont situés sous le ventre entre les pattes marcheuses. Lors de l'accouplement, le mâle retourne la femelle sur le dos (parfois après sa mue) et dépose une masse de sperme près de ses orifices génitaux. La ponte a lieu quelques heures après, les oeufs sont fécondés au fur et à mesure de leur ponte. Ils sont ensuite agglutinés par une substance gélatineuse (sécrétée par des glandes) entre les pattes nageuses dont le mouvement les aère, le temps que les embryons se développent.L'incubation dure de dix à vingt jours en fonction des espèces et de la température: plus celle-ci est élevée, plus l'incubation sera courte. A l'éclosion, c'est une petite larve qui apparait; elle nage en pleine eau, passant par plusieurs stades avant l'âge adulte.

Les écrevisses

Astacus astacus - Astacus leptodactylus - Atya innocous - Atya margaritacea - Cambarellus montezumae - Cambarellus patzcuarensis - Cherax misolicus - Cherax tenuimanus - Procambarus alleni - Procambarus clarkii - Procambarus spéciale



Ecrevisse naine du Mexique

Cambarellus patzcuarensis ou Ecrevisse naine du Mexique

Comme son nom l'indique, cette écrevisse est originaire du Mexique.
Cette écrevisse mesure environ 4 cm. Elle apprécie les eaux dont la température se situe entre 15 et 25°C, dont le pH se situe entre 8 e t9 et dont la dureté se situe entre 12 et 18 °dGH.
Cette écrevisse doit avoir un régime omnivore. Pour autant, elle ne touchera pas au décor. Elle s'entend généralement bien avec les poissons.
Le mâle se différencie de la femelle par la présence de petits crochets sous ses pattes tandis que la femelle n'en possède pas.

 



Ecrevisse de Louisiane

Procambarus clarkii ou Ecrevisse rouge ou encore Ecrevisse de Louisiane
Elle est originaire des Marais de Louisiane, se trouve plus généralement dans tous les Etats-Unis d'Amérique.
Elle peut mesurer jusqu’à 20 cm.
Elle apprécie les eaux dures, dont la température se situe entre 15 et 28°C, elle accepte en principe tous les biotopes.
Son régime alimentaire est celui d’un omnivore, l’apport en aliments végétaux est très important, d’ailleurs elle s’en prend souvent à vos plantes décoratives.
Côté caractère, cette espèce est très agressive notamment avec ses congénères. Elle opte souvent pour un comportement territorial. Il est préférable de les placer dans un aquarium spécifique, sans poissons, ou alors les maintenir avec des poissons de milieu et de surface. Généralement, elles ne s’attaquent pas aux poissons ni aux escargots en bonne santé.
Si vous avez des poissons morts dans votre bac, elle se fera un plaisir de tout nettoyer.
Il faut savoir que les écrevisses muent, leur ancienne peau sera vite consommée par les escargots si vous en avez (surtout pour les ampullaires) c’est excellent pour leur coquille.
Cette écrevisse est interdite à la détention en France. Pourtant, on arrive à les trouver car si elles sont élevées dans la pénombre avec des algues pour alimentation. Elles muent après quelques semaines et prennent une couleur rouge vif, et sont appellées : Procambarus sp. "China Red".  L’aquariophile fournit une alimentation omnivore et après une nouvelle mue elles reprennent leurs couleurs d'origine.

 



Ecrevisse bleue d'Australie

Cherax tenuimanus ou Ecrevisse bleue d'Australie
Elle est originaire d’Australie, on la trouve principalement dans la partie Ouest.
Elle peut mesurer jusqu’à 40 cm.
Elle aime les eaux dont la température se situe entre 15 et 22°C, dont le pH est supérieur à 7.
Son alimentation doit être variée et contenir des éléments animaux et végétaux, c’est un omnivore.
Elle a un superbe effet esthétique.
Il est possible de la faire se reproduire, la femelle portera jusqu’à 300 œufs sous son ventre. Les petits naissent au bout de 21 jours.
Il n’y a aucun problème à la placer dans un bac communautaire, elle n’attaque pas les poissons ou autres habitants, en lui aménageant des cachettes et abris elle sera la plus heureuse.

 



Ecrevisse Cambarellus montezumae

Cambarellus montezumae
Cette espèce est originaire du Mexique, on la trouve principalement dans la région d'Oaxaca.
Elle peut mesurer jusqu’à 6 cm et restera de petite taille.
Elle apprécie les eaux dont la température se situe entre 18 et 28°C, dont le pH est alcalin et dont le volume est d’au moins de 100 litres.
Elle doit avoir un régime omnivore, vous devez lui donner un apport végétal assez conséquent et un apport animal.
Elle est d’un comportement exemplaire, elle n'attaque ni les poissons et ni les plantes.
Elle convient parfaitement à un bac communautaire, elle a besoin d’avoir de multiples cachettes à sa disposition.
Si vous constatez qu’elle est de couleur plus soutenue et plus foncée qu’à l’habitude (beige clair) c’est qu’elle va muer sous peu.

 



Ecrevisse Cherax misolicus

Cherax misolicus
Elle est originaire de Nouvelle Guinée et ne se trouve que très rarement dans le commerce.
Elle apprécie les eaux dont le pH est supérieur à 7 et dont la température se situe entre 20 et 25°C. Son régime alimentaire doit être varié, c’est un omnivore.
Elle peut mesurer jusqu’à 20 cm.

 



Ecrevisse bleue de Floride

Procambarus alleni ou Ecrevisse bleue de Floride
Cette espèce est originaire de Floride.
Elle peut mesurer jusqu’à 20 cm. Son régime alimentaire est celui d’un omnivore, ce qui implique qu’elle doit avoir un apport suffisant en matières animales et végétales.
L’eau qui lui convient doit avoir un pH supérieur à 7 et une température se situant entre 20 et 27°C.
Elle apprécie les cachettes et les plantes dans lesquelles elle peut se cacher.
Elle n’est pas agressive bien qu’elle puisse adopter des postures défensives et ne s’attaque pas aux poissons, à moins qu’ils soient dans un piteux état et qu’elle fasse le nettoyage. 

 



Ecrevisse à pattes grêles

Astacus leptodactylus ou Ecrevisse à pattes grêles ou Ecrevisse turque ou Galician crayfish ou Ecrevisse des Marais ou ecrevisse russe ou Galicienne.
Cette écrevisse se trouve en Turquie et en Russie, principalement dans les fleuves du Bassin de la Mer Noire.
Elle mesure environ dans les 25 cm.
Elle apprécie les eaux dont la température se situe entre 20 et 25°C. Cette espèce vit en eaux calmes, sur des fonds sablo-vaseux bien oxygénés. Le problème est qu'elles ont été surexploitées et de ce fait elles commencent à disparaître.
Son régime alimentaire doit être varié, elle est omnivore, elle se nourrit de diverses petites proies vivantes ou mortes ainsi que de débris végétaux.

 



Ecrevisse Atya margaritacea

Atya margaritacea ou Riesenfächergarnele.
Cette espèce est originaire d'Amérique, on la trouve sur la côte pacifique d'Amérique centrale.
Elle peut mesurer jusqu'à 10 cm. Le mâle est plus grand que la femelle.
Elle s'alimente avec du plancton en filtrant l'eau avec ses mandibules.

 



Ecrevisse Atya innocous
Atya innocous ou Saltarelle panier ou Cacador ou Grand bouc.
Elle se trouve sur le versant Atlantique de l'Amérique, du Nicaragua jusqu'au Pananma et aux Antilles, elle fréquente les cours d'eau de Guadeloupe et Martinique.
Elle peut mesurere jusqu'à 10 cm. Le mâle est plus grand que la femelle.
Elle apprécie les eaux dont la température se situe entre 22 et 28°C.
Son alimentation se fait par filtration ou par ratissage de débris organiques en grattant le sable.
Cette espèce n'est pas très esthétique, par contre elle nettoie en permanence l'aquarium. Il faut absolument prévoir un bon nombre de cachettes car elle mue fréquemment, il faut donc qu'elle puisse se mettre à l'abris.


Ecrevisse à pattes rouges

Astacus astacus ou Astacus fluviatilis ou Ecrevisse à pieds rouges ou Ecrevisse à pattes rouges ou Ecrevisse noble ou Noble crayfish ou Edelkrebs ou Gemeiner flusskrebs.
Elle est originaire d'Europe occidentale, orientale et centrale, on la trouve en Scandinavie méridionale, dans les Pays Baltes, en Pologne, en Allemagne, en Belgique, en France, dans le Bassin du Danube. Cette écrevisse peut mesurer jusqu'à 16 cm.
Elle aime les eaux dont la température se situe entre 15 et 20°C.

Elle a un régime alimentaire omnivore tendant plus vers l'herbivore, elle apprécie les larves, les vers, les petits crustacés tels les artémias et ne se fait pas prier pour faire du nettoyage quand il y a des cadavres.
Elle peut émigrer et parfois marcher sur la terre ferme pour chercher un habitat plus favorable, elle convient donc aux aquaterrariums.

 



Ecrevisse marbrée

Procambarus spéciale ou Ecrevisse marbrée
Cette espèce est originaire d’Amérique.
Elle peut mesurer jusqu’à 10 cm.
Elle se sentira au mieux dans une eau dont la température se situe entre 18 et 26°C, dont le pH est autour de 7 et dont le volume du bac est d’environ 100 litres.
Il faut lui donner une alimentation variée, composée d’éléments végétaux (essentiel pour qu’elle ne s’attaque pas aux plantes) et animaux, c’est un omnivore.
Elle peut très bien être placée en aquarium communautaire, elle ne s’en prend pas aux poissons.
Pensez à lui aménager des abris et des cachettes pour qu’elles se sentent au mieux.




Sondage

Quel est votre type d'aquarium ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2014, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page