Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Les poissons
d'Eau Douce - d'Eau de Mer - d'Eau Saumâtre - Cichlidés d'Afrique - Cichlidés d'Amérique - Cichlidés d'Asie

Les autres animaux
Bernards l'Ermite - Artémias - Crabes - Bénitiers - Coelentérés - Hippocampes - Ecrevisses - Crevettes - Grenouilles - Nudibranches - Gastéropodes - Etoiles de Mer

Des articles
Anémones et Poissons Clowns - L'Alimentation - Les Maladies - Les Traitements - Anatomie des Poissons


Les maladies des poissons en aquariophilie

Les maladies classées par Nom Commun

Classer les maladies par :
Nom Commun - Nom Scientifique

Trier les maladies par la 1ère lettre :
A - C - D - E - F - G - H - I - L - M - P - S - T - U - V - TOUT




Acidose ou Acidose


Chez les Discus
- Symptômes :
Les poissons happent l\'air en surface et ont souvent des mouvements natatoires irréguliers.
On constate un brunissement des branchies et une forte sécrétion de mucus.
Lors d\'une acidose sévère, il arrive que les nageoires tombent en lambeaux (une forte pression osmotique provoquant leur éclatement).
Le poisson se retrouve très affaibli par le choc osmotique.
Des maladies opportunistes diverses peuvent alors se développer.

- Principaux facteurs déclenchant :
Passage brusque d\'une eau minéralisée à une eau beaucoup plus pauvre en sels minéraux.
Chute brutale du Ph.
Manque de changement d\'eau.
Utilisation trop importante d\'eau osmosée.

- Traitements et posologie :
Tamponner l\'eau du bac en filtrant sur un matériau maintenant le PH à un taux correct, pas inférieur à 4,9.
Faire un changement d\'eau progressif avec une eau plus calcaire.

Aéromoniose ou Aéromoniose

Aéromoniose ou Aéromoniose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est rencontrée dans les bacs qui ne sont pas bien entretenus ou peuplés de poissons dont la provenance est douteuse. Cette maladie, due aux bactéries Gram- du type Pseudomonas et Aéromonas, est difficile à guérir. Elle entraine des septicémie, furoncles et hémorragies cutanées. Elle est extrêmement contagieuse, tous les poissons du bac peuvent mourir en quelques jours. Dès que la maladie est moins virulente, elle peut dériver sur une pourriture des nageoires.

L'aéromoniose se traite avec des Aminosides (Gentamycine [Gentaline] ou Tobramycine [Nebcine]), des Quinolones (Furanas ou Furaltanone, Fluméquine [Apurone], Peflaxine 1000 sur ordonnance), Rifampicine (Rifadine, Rimactan).



Alcalose ou Alcalose


Chez les Discus
- Symptômes :
Assombrissement de la peau chez les discus
Corrosion des branchies des poissons qui présentent ensuite des ulcérations

- Principaux facteurs déclenchant :
Montée du PH supérieur à 9

- Traitements et posologie :
Tamponner l\'eau en ajoutant un peu de carbonate de calcium

Avitaminose ou Avitaminose


- Symptômes :
Amaigrissement
Respiration perturbée
Perte des couleurs
déformations de la colonne vertébrale.
on observe parfois une fonte des nageoires, ou encore l\'apparition de trous dans la tête de certains poissons (cichlidés...) capables de résorber leurs tissus pour compenser un manque dans leur alimentation.
Les poissons en sont affaiblis, leur organisme ne fonctionnant plus de façon optimale.

- Principaux facteurs déclenchant :
Sous-alimentation, ou symptôme d\'autres maladies (vers,...)
Des carences en vitamines peuvent entrainer des retards de croissance et écourter la vie des poissons.

- Traitements et posologie :
Traitement de la maladie induisant l\'avitaminose reste la priorité.
En maintenance classique, donner des aliments frais et nourriture vivante en alternance. Possibilité d\'incorporer des solutions vitaminées du commerce.
D\'une manière générale, varier l\'alimentation, en adéquation avec le régime alimentaire de chaque espèce (omnivores, carnivores, végétariens...).
Alterner 2 types de nourritures sèches permet d\'en partie compenser des carences de certains aliments.



Capillariose ou Capillariose

Capillariose ou Capillariose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est due à au ver Capillaria cuticola ampignon. Il s'en prend essentiellement aux cichlidés américains dont le Discus, il envahit l'intestin et s'attaque à sa paroi. Le poisson atteint présente des excréments blancs, longs et à l'aspect floconneux. Certains les ont regardés à la loupe et ont constaté la présence d'oeufs. Cette maladie en elle-même n'est pas très grave, le problème est qu'elle s'accompagne souvent d'autres maladies provoquées par des parasites divers qui profitent de l'affaiblissement du poisson.

La capillariose se soigne en ajoutant de la Pipérazine à de la nourriture sèche ou vivante. Il est également possible de soigner avec du Parasitop ou du Baktopur ou encore du Costapur.

Cécité du scalaire ou Cécité du scalaire


- Symptômes :
Oeil infecté et anormalement gonflé chez les scalaires.
S\'apparente à de l\'exophtalmie.

- Principaux facteurs déclenchant :
Maladie causée par le ver Hemistomum Spathaceum
Assez rare en aquarium, survient par l\'introduction d\'un poisson sauvage infecté
Diminution de l\'acuité visuelle sur la zone touchée.

- Traitements et posologie :
Assez dur voir impossible à soigner car les larves de ce ver évoluent à l\'intérieur même de l\'oeil. Les produits du commerce peuvent être essayés mais sans aucune garantie de réussite...



Cestode ou Cestode


- Symptômes :
Vers plats intestinaux qui provoque une inflammation à l\'intestin du poisson

- Principaux facteurs déclenchant :
Copépodes et les Tubifex sont considérés comme des hôtes potentiels.

- Traitements et posologie :
Fébendazole à raison de 100 à 200mg pour 100g d\'aliment pendant 1 semaine.
Niclosamide à raison de 100mg pour 100g d\'aliment pendant 1 semaine, à renouveler après 15 jours.
Praziquantel à raison de 200 à 250 mg pour 100g d\'aliment pendant 1 semaine.
Par prévention éviter la distribution de Copépodes et du Tubifex, les deux sont considérés comme des hôtes potentiels.

Une concentration en sel (pas celle de l'eau saumâtre bien entendu mais une concentration qui nous laisse dans l'eau douce) pourrait guérir cette maladie.

Chinodellose ou Chinodellose

Chinodellose ou Chinodellose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou Chilodonellose. Cette maladie est proche de la Costiose (ci-dessous). Elle est due au protozoaire Chilodonella cyprini. Elle donne une irritation congestive sanguinolente des nageoires. Elle touche les cyprinidés ou poissons japonnais. La peau devient opaque commençant par la tête et le dos, elle donne l'impression de partir en lambeaux. Le poisson adopte une nage saccadée, lente, il a l'air très fatigué. De plus, il a des difficultés respiratoires. La maladie se propage si le bac est surpeuplé. Avec des poissons bien nourris, un milieu propre et un espace suffisant, il est très difficile que Chilodonella cyprini prospère. Les basses températures facilitent leur activité, en particulier quand les poissons sont tropicaux et sont affaiblis.

La chinodellose se soigne avec du Baktopur. En général ce produit fonctionne mais si la maladie n'est pas éradiquée, vous pouvez essayer le sulfate de cuivre, le formol, le vert de malachite. Les Chilodonella sont tués par le vert de malachite (0,15 mg/litre). Le même résultat est obtenu avec un bain de 10 minutes dans une solution à 1 % de sel de cuisine non fluoré ou un bain de 10 heures avec de la trypaflavine et en même temps une élévation de la température à 28°C.



Columnariose ou Columnariose

Columnariose ou Columnariose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est due à des bactéries Gram-, elle est extrêmement contagieuse. Elle est due à la bactérie Flexibacter columnaris. Cette maladie se multiplie essentiellement dans les eaux dont la température est supérieure à 25°C, c'est pour cette raison qu'on la retrouve dans les aquariums tropicaux (Discus). Elle commence par des ulcérations recouvertes d'une masse cotonneuse puis s'étend et se creuse en quelques jours. Elle devient ensuite hémorragique, purulente et nécrosée. L'animal meurt de cachexie (amaigrissement extrême). Il arrive qu'il meure de septicémie (les bactéries passent dans le sang et y se développent).

La columnariose peut se soigner si l'on s'y prend précocement. Il faudrait utiliser des Sulfamides et surtout le mélange Trimethoprime-Sulfamétoxazole (Bactrim, Eusaprim), Aminosides (Streptomycine et le sulfate de Kanamycine, Gentamycine [Gentaline] ou Tobramycine [Nebcine]), Quinolones (Fluméquine [Apurone], Péflaxine 1000 sous ordonnance). Un traitement anti-bactérien du commerce peut convenir s'il est utilisé rapidement, il y a le Témérol ou le Baktopur, par exemple. Si un seul poisson est atteind, il est préférable d'utiliser un bac hopital pour ne pas déséquilibrer l'aquarium. En revanche, si vous devez traiter le bac dans son ensemble, il faudra penser à utiliser du charbon pour absorber les substances médicamenteuses et le retirer dans les 3 jours puis penser à réensemencer en bactéries dénitrifiantes.

Copépode des branchies ou Copépode des branchies

Copépode des branchies ou Copépode des branchies
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

C'est un petit crustacé du genre Ergasilus ignon qui mesure quelques millimètres. Les femelles pleines d'oeufs se fixent sur les branchies. Cela donne l'impression que les branchies et les opercules sont envahit par des vers blancs. Les poissons manifestent une détresse respiratoire et des troubles métaboliques. Le poisson ne meurt pas de cette invasion mais des maladies opportunistes qui profitent de l'affaiblissement du poisson.



Corrosion ou pourriture des nageoires ou Corrosion ou pourriture des nageoires


- Symptômes :
Les nageoires, surtout les latérales, s\'effilochent.
parfois une surinfection peut générer un dépot blanchatre sur les bords endommagés des nageoires.
Les nageoires atteintes s\'effilochent, se recouvrent souvent d\'un dépôt blanchâtre.
Cette infection peut rapidement entrainer la mort du poisson si la nageoire disparaît entièrement ( la maladie atteignant alors le corps du poisson ).
Il convient donc de traiter rapidement.

- Principaux facteurs déclenchant :
Provoquée par des bactéries, telles que pseudomonas, aeromonaset vibrio.
Le stress, un entretient négligé, une maintenance inadaptée ou une blessure qui s\'infecte favorisent l\'apparition de cette maladie.

- Traitements et posologie :
L\'idéal est de traiter le poisson atteint le plus vite possible en quarantaine avec un antibactérien, comme SERA Baktopur ( qui est aussi efficace pour les mycoses et affections bactériennes en tout genre ).
Si le poisson atteint est traité dès le début de l\'infection, sa nageoire sera guérie en quelques jours ( 3 ou 4 jours, voir 2 si l\'on \"force\" sur la dose : pour un bac de quarantaine flottant d\'1l, mettre 2 gouttes plutôt qu\'une seule ).
Cette maladie n\'étant pas contagieuse, il n\'est pas nécessaire de traiter tout le bac, un seul poisson étant généralement atteint.
Il convient de trouver les causes du développement de cette maladie ( blessure dns l\'épuisette ou lors du transport, stress et attaque d\'autres poissons ).

Corynébactériose ou Corynébactériose

Corynébactériose ou Corynébactériose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Elle est causée par une bactérie Gram+, la Corynebacterium. Elle se caractérise par un gonflement de l'abdomen (liquide d'ascite) et une exophtalmie bilatérale. Cette maladie atteint les reins, du fait de la rétention de sel et d'eau. Cette bactérie profite de l'état de fatigue du poisson pour l'atteindre, cette atteinte se fait par des petites plaies et irritations. Du pus va se développer dans le corps du poisson formant de gros abcès qui peuvent s'ulcérer. Elle peut atteindre les yeux et entrainer une exophtalmie.

La corynébactériose se traite avec :
- Tétracycline et ses dérivés,
- Minocycline (Mynocine),
- Doxycycline (Vibramycine).
Vous pouvez aussi essayer les Sulfamides (Bactrim, Eusaprim).



Costiose ou Costiose

Costiose ou Costiose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est causée par le protozoaire flagellé Costia necatrix. Le poisson semble avoir de l'enduit gluant sur les nageoires et sur la peau, cela ressemble à un voile blanc bleuté et visqueux au toucher, le poisson infecté produit du mucus en grande quantité. Les poissons respirent à la surface et se frottent aux objets qu'ils rencontrent. C'est tout de même une maladie rare mais qui se soigne.

La costiose se soigne avec du Baktopur ou du Tétra-marine (il faut laisser les lumières éteintes durant tout le traitement soit 3 jours). Attention, ne pas utiliser le Tétramarine si vous avez utilisé du sulfate de cuivre. En général ces produits fonctionnent mais si la maladie n'est pas éradiquée, vous pouvez essayer le formol, le vert de malachite. Ne pas oublier d'enlever résine et charbon. Cette maladie peut aussi se traiter seulement par une augmentation de température au dessus de 32°C, mais c'est plus long.

Déficit en oxygène ou Déficit en oxygène



- Symptômes : Il y a accélération de la respiration et agitation des poissons qui viennent happer de l\'air à la surface.
- Principaux facteurs déclenchant : le déficit ou l\'absence d\'oxygène peut avoir des causes diverses: -excès de pollution de l\'eau: nourriture non consommée, plantes mortes, excréments en surnombre... en effet, les bactéries qui dégradent les déchets utilisent de l\'oxygène pour cela. -surpopulation -augmentation de la température (ce qui diminue la quantité de gaz dissout dans l\'eau) appareil à CO2 mal réglé ou en fonctionnement la nuit Si le manque d\'oxygène est occasionnel il peut favoriser l\'apparition de maladies en fragilisant le poisson. un déficit sévère en oxygène conduit a l\'asphyxie des poissons.
- Traitements et posologie : Une aération et un bon fonctionnement du filtre évitent un déficit en oxygène. Un nettoyage régulier des débris en décomposition évite une consommation inutile d\'oxygène. penser a régler le filtre sur la puissance maximale et/ou a installer un bulleur en cas de chaleur estivale ou de traitement médicamenteux. des comprimés d\'oxygènes sont disponibles en animalerie. penser a faire des changements d\'eau régulier



Diplostomose ou Diplostomose

Diplostomose ou Diplostomose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est due au Diplostomum cuticola ampignon, un petit ver trématode dont le cycle de reproduction passe par certains escargots d'eau douce tropicale. Elle touche les poissons sauvages ou récemment importés (surtout d'origine sud-américaine). Il faut donc éviter les introductions de gastéropodes importés. Ce ver envahit les branchies, les muscles, les viscères, la bouche et les yeux des poissons, le poisson devient aveugle.

La diplostomose se soigne avec du Trichlorfon (Neguvon ou Masoten) ou du Baktopur ou encore du Parasitop. Il faut éviter les escargots car le cycle de reproduction de ce vers passe par des gastéropodes d'eau douce.

Diplozoonose ou Diplozoonose

Diplozoonose ou Diplozoonose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie peut toucher quelques cichlidés américains et certains poissons-chats, elle est surtout crainte chez le Discus. Elle est due à un petit ver parasite, le diplozoon paradoxum ou le diplozoon barbi ou le diplozoon tetragonopterim, qui affecte les branchies qui se collent et gonflent permettant au ver de se multiplier. Il arrive même qu'il provoque des saignements.Le poisson a des difficultés respiratoires qui l'obligent à piper l'air en surface. Ce petit ver, une fois adulte, est visible à l'?il nu. Il est assez résistant aux traitements.

La diplozoonose se traite avec le mélange formol-vert de malchite ou du Trichlorfon (Neguvon ou Masoten). Vous pouvez également utiliser du Baktopur ou du Parasitop.
Des bains de courte durée avec du sel de cuisine non fluoré (15 g de sel de cuisine par litre d'eau) ainsi que des bains prolongés avec de la Trypaflavine ou du Rivanol ou de l'Atebrine (1 g de médicament pour 100 litres d'eau pendant plusieurs jours) permettent d'espérer les meilleurs résultats.



Embolie gazeuse ou Embolie gazeuse

Embolie gazeuse ou Embolie gazeuse
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale


- Symptômes :
Des bulles se forment sous la peau et dans le corps.Ces bulles gazeuses se rencontrent principalement sur la tête à proximité des yeux ou dans les yeux eux mêmes.


- Principaux facteurs déclenchant :
Une sursaturation en oxygène s\'observe au moment de l\'assimilation chlorophyllienne (des plantes ou/et des algues).
Dans des conditions bien déterminées (pression,température) les liquides (eau, sang, ect.) libèrent une certaine quantité de gaz. Si dans des conditions données, trop de gaz sont dissous dans un liquide, il y a sursaturation. Cette situation est très instable. Un liquide sursaturé en gaz va immédiatement engendrer le rejet des gaz sous forme de bulles.
Dans les cas graves, la maladie des bulles gazeuses peut provoquer une nécrose et entrainer la mort par asphyxie (embolie gazeuse).


- Traitements et posologie :
Un transfert dans une eau normale rend possible la guérison de poissons atteints de la maladie des bulles gazeuses. Une bonne aération de l\'aquarium, obtenue grâce à un diffuseur, diminue le risque d\'une sursaturation en oxygène. Enfin, il faut éviter qu\'un aquarium riche en plantes soit exposé à une lumière solaire intense.

Ergasilus ou Ergasilus

Ergasilus ou Ergasilus
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

-Symptômes :
Le parasite, d\'une taille de 1,5mm, est présent sur les branchies et la peau du poisson atteint.
On constate une perte de sang importante et des infections secondaires, telles que la pourriture des branchies.

-Principaux facteurs déclenchant :
la femelle du crustacé copépode ergasilus (le mâle n\'est pas un parasite et vit dans le plancton).
Ce parasite est parfois introduit dans l\'aquarium avec des aliments vivants.
Ce parasite causant des plaies, le poisson peut subir une sur-infection bactérienne ou mycosique.
Le parasite a peu de chances de proliférer dans l\'aquarium, car les deux sexes y sont rarement présents.

-Traitements et posologie :
Certains traitement du commerce, comme par exemple sera cyprinopus, sont efficaces.
Un anti-bactérien ou un anti-mycosique peut être nécessaire en cas de surinfection des plaies causées par le parasite.



Erythrodermatite ou Erythrodermatite


-Symptômes :
1.Taches rouges dans la peau.(ne
pas confondre avec la virose du
printemps).
2.Les taches se transforment en abcès qui éclatent.
3.Des ulcères bordés de blanc et des abcès éclatés avec un centre rouge apparaissent essentiellement sur les côtés du corps et à la naissance de la queue.Mycoses secondaires des plaies.
Un épanchement se solde presque toujours par la mort du sujet.

-Principaux facteurs déclenchant :
L\'Erythrodermite des Cyprinidés est provoquée par des bactéries de l\'espèce Aeromonas. Les agents soupçonnés de transmettre la maladie sont, comme pour la virose du printemps, des parasites suceurs de sang.
Elle se manifeste surtout en été et en automne. Au cours des dernières années, on a de plus en plus souvent remarqué que les formes d\'élevage importées au printemps des pays chauds amènent la maladie avec elles. Etant donné que la maladies évolue très lentement, il arrive souvent qu\'au premier abords les poisson importés semblent en bonne santé, mais qu\'au bout de quelques semaines, ils présentes des furoncles rouges et meurent peu après avec de grosses plaies

-Traitements et posologie :
Transférer les poissons dans le bac de traitement de l\'eau, dans une eau propre de même température.
Veiller à une eau de qualité optimale et à une très bonne hygiène pendant toute la durée du traitement de l\'eau :

1J/ augmenter la température à 22°
60 g de SERA ECTOPUR, 3 pastilles de SERA BACKTOPUR direct et 8ml de SERA CYPRINOPUR pour 100l d\'eau.

2j/3j/4j/5j/ 8ml de SERA CYPRINOPUR pour 100l d\'eau

6j/ Changement d\'eau de 50% et filtration charbon super actif

Ne pas transférer dans un bassin froid les poissons venant d\'une eau chaud le faire en douceur.

Apporter des vitamines et une alimentation riche pour un bon rétablissement.
Avant de réintroduire vos poissons désinfection total du bassin ou de l\'aquarium pour éviter que ça recommence.

Exophtalmie ou Proptose

Exophtalmie ou Proptose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se caractérise par des yeux anormalement gonflés, ils sortent des orbites à cause de poches graisseuses qui se forment. Cette maladie peut affecter un seul oeil ou bien les deux. Elle peut se développer en eau douce comme en eau de mer. L'origine peut être virale et/ou bactérienne, mais démontre un mauvais entretien du bac, une surpopulation ou un stress.

L'exophtalmie se soigne avec du sulfate de cuivre et les médicaments du commerce. Vous pouvez essayer la Tétracycline dissoute dans l'eau, l'application d'une pommade ophtalmologique tel le Tetra Cortryl 3 à 4 fois par jour. Pour la deuxième étape je n'ai jamais essayé mais certains le conseillent ;-) Bon courage.
Vous pouvez faire un bain de 3 heures avec de l'Ektozon à 5g pour 3 litres d'eau pour le poisson atteint + 5g/50 litres dans le bac principal.
Dans tous les cas, il est impératif de rétablir l'équilibre du bac car ce type de maladie se développe surtout dans un aquarium déséquilibré (trop de pollution liée a la surpopulation, ou autres facteurs de stress)



Exophtalmie fongique ou Exophtalmie fongique


A ne pas confondre avec l\'Exophtalmie ou Proptose (gonflement de l\'oeil)

-Symptômes :
L\'oeil est recouvert soit d\'un voile blanchâtre qui fait penser à du calcaire au fond d\'une bouilloire. L\'oeil gonfle par la suite.

-Principaux facteurs déclenchant :
Maladie due à un champignon qui se développe suite à un manque d\'hygiène dans l\'aquarium.
Dans un premier temps, diminution de l\'acuité visuelle sur les zones les plus touchées.
Il semble que la maladie ne soit pas fortement contagieuses pour les autres poissons dans le bac.
Un sujet sain peut très bien cohabiter avec un poisson malade sans pour autant développer lui-même les symptômes.

-Traitements et posologie :
Dès l\'apparition des symptômes, renouveler 30 % de l\'eau du bac, réduire l\'alimentation, supprimer l\'alimentation carnée, améliorer l\'hygiène du bac et changement de 10% de l\'eau du bac 3 fois par semaine durant le traitement.

Pour le traitement ; solution de 1 gr. d\'oxalate de vert de malachite dans 250 ml d\'eau (préparation à commander en pharmacie).

1 goutte de cette préparation pour 4 litres d\'eau de l\'aquarium.
A renouveler tous les jours.

Durée minimum du traitement : 10 jours.
Après quoi, si les symptômes ont disparu, filtration puissante sur charbon de bois pendant 12 heures et renouvellement de 30 % de l\'eau.
Si les symptômes n\'ont pas disparu, filtration sur charbon de bois durant 3 heures, renouvellement de 30 % de l\'eau et nouveau traitement.

Dans ces conditions, le traitement devrait provoquer une forte régression des symptômes dès le 5ème jour.

Furonculose ou Furonculose

Furonculose ou Furonculose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

-Symptômes :
Hémorragie avec présence de nodules. Effilochage des nageoires dorsale et adipeuse.
Nodules remplis de sang et de pus se formant dans les muscles et visible a travers la peau
Quand ils transpercent la peau, ils peuvent donner des ulcères qui s\'infectent ou des hémorragies.
Ulcères hémorragiques au niveau du flanc, des nageoires, de la bouche, des opercules ou de la papille anale.Peut atteindre le foie, les reins, la rate...
Si le germe est absorbé avec les aliments, l\'intestin peut-être atteint, la partie terminale de l\'intestin est fortement congestionne et l\'anus est saillant.
Quelquefois les symptômes manquent et les poissons meurent en grand nombre.

-Principaux facteurs déclenchant :
germes du genre Aeromonas.La pollution organique ou l\'eutrophysation des eaux calmes est propice au développement des aeromonoses.
Aquarium à eau sale et mal oxygéné.Il faut nettoyer à fond l\'aquarium et rétablir une aération convenable.

-Traitements et posologie :
Antibiotiques : TETRACYCLINE, SULFAMIDES.
Terramycine en bain de 200mg/5L pendant 5 à 10 jours.
Oxytetracycline 2-3mg par 3 gr de poids corporel...
E.M. tablets, 1 comprime par jour pour 10gallons u.s. ou 40 litres.



Glossatela ou Glossatela


-Symptômes :
Blessures, plaies importantes pouvant aller jusqu\'à la mort...

-Principaux facteurs déclenchant :
Aspect cotonneux,mais il s\'agit là d\'un protozoaire et non d\'une mycose. La différence est que les mycoses forment comme des filaments, pas les protozoaires. Ce protozoaires se multiplie très rapidement sur les blessures, se propageant même sur le reste du corps s\'il n\'est pas traité.

-Traitements et posologie :
Les traitements du commerce sont très efficaces comme le Costapur et autres médicament contre les protozoaire. Le produit eSHa 2000 semble bien fonctionner.

Gyrodactylose ou Gyrodactylose

Gyrodactylose ou Gyrodactylose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se contracte dans les aquariums d'eau douce, elle est très difficile à détecter. Il s'agit de vers parasites de type Ampignon qui ne mesurent pas plus d'1 millimètre et se fixent sur les branchies. Le poisson nage de façon désordonnée et tremblotante, les opercules sont écartés, il donne l'impression d'avoir des frissons et il se frotte au décor.

La gyrodactylose (vers parasites sur les branchies) se soigne avec du sel de cuisine non fluoré en bain de 15 minutes d'une solution à 2,5% et du sulfate de cuivre, ou du formol ou du permanganate de potassium (3g pour 1000 litres pendant 24H ou bain flash de 7 mn de 1g pour 20 litres). Il existe aussi des médicaments du commerce très efficaces. On traite avec Parasitop ou Mycopur ou Tetra GeneralTonic.
Vous pouvez aussi essayer le ou le Trichlorfon (Néguvon : poudre à usage vétérinaire 1mg/litre d'eau; Masoten). Vérifier l'hygiène et la température de l'eau.



Hexamitose ou Hexamita Symphysodonis

Hexamitose ou Hexamita Symphysodonis
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie touche seulement quelques espèces de cichlidés. Elle est due à un parasite protozoaire appelé Hexamita. Celui-ci envahit les voies digestives et particulièrement les voies biliaires, il y a un affaiblissement progressif et irréversible du poisson qui produit des selles blanches, s'amaigrit et prend une coloration plus sombre. Il arrive que le poisson présente des trous dans la tête, d'où l'autre nom de cette maladie également appelée "maladie des trous". Cette maladie est souvent confondue avec la Spironucléose, qui elle est due au parasite protozoaire flagellé Spironucleus elegans.

L'hexamitose se soigne dans un premier temps en augmentant la température de l'eau. Si la maladie persiste, vous pouvez essayer de soigner avec du Métronidazole (ex : Flagyl) et ses dérivés [le Miconazole (Daktarin), le Kétoconazole (Nizoral) et le Ténonitrinazole (Atrikan)]. Ce sont des produits que l'on trouve en pharmacie.

Hydre ou Hydre

Hydre ou Hydre
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

-Symptômes :
la présence de ce nuisible peut être révélée par:
- des alevins qui disparaissent
- des poissons a peau fine montrant des réactions urticantes, se frottent généralement contre le décor.
L\'Hydre n\'est généralement pas dangereuse pour les poissons adultes, sauf en cas d\'envahissement ou elles peuvent provoquer des réactions urticantes.
Il en est tout autrement des jeunes alevins, ceux-ci pourraient se faire happer par une Hydre adulte.

-Principaux facteurs déclenchant :
L\'hydre d\'eau douce est un cnidaire hydrozoaire assez petit (il peut atteindre 15 mm), qui n\'a pas de squelette. Ce polype qui possède 8 à 10 tentacules urticants régénère rapidement les parties qui lui sont enlevées. Il se reproduit de manière asexuée par bourgeonnement.

-Traitements et posologie :
- 1 ml de dolthene pour 100 litres d\'eau. Dolthene est un vermifuge pour chien, disponible dans les pharmacies et chez les vétérinaires. Produit inoffensif envers les poissons, oeufs et alevins.

- élévation de la température a 36 degrés pendant 6 heures (en retirant poissons et masses filtrantes au préalable, bien sur)

- introduction de poissons qui se nourrissent des hydres (si le bac et sa population sont compatibles avec l\'espèce choisie)
par exemple macropodus opercularis, trichogaster trichopterus...



Hydropisie ou Hydropisie

Hydropisie ou Hydropisie
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se caractérise par des excréments blanchâtres avant même qu'il y ait la présence d'écailles hérissées et d'un corps gonflé dans son ensemble y compris les nageoires. Cela correspond à un ?dème généralisé, le corps du poisson se remplit progressivement de liquide. Le poisson fait du surplace et mange peu voire pas du tout. Cette maladie est due principalement à des bactéries de type Aeromonas et Pseudomonas, elle est contagieuse et parfois difficile à soigner. Elle se retrouve en eau douce comme en eau de mer.

L'hydropisie (écailles hérissées) se traite avec du sulfate de cuivre, et les médicaments du commerce. On traite avec du Témérol ou Baktopur . Dans les premiers temps la maladie peut être soignée avec du Chloramphenicol, tout en baissant la température.

Inflammation de la bouche ou Inflammation de la bouche

Inflammation de la bouche ou Inflammation de la bouche
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est provoquée par des microbes, la bouche est boursoufflée et blanchâtre. Elle peut être suivie d'une surinfection provoquée par d'autres microbes qui profitent de l'affaiblissement des poissons. La bouche se putréfie et prend une couleur noire.

L'inflammation de la bouche se traite avec du Baktopur direct ou Témérol. On peut utiliser aussi du Phénoxyéthanol-2 à raison de 100mg par litre pendant 2 à 3 jour ou appliquer du Nifurpirinol à raison d'1 mg par litre pendant 2 heures.



Ligula intestinalis ou Ligula intestinalis


-Symptômes :
Le poisson développe un gros ventre,une peau lisse et tendue à l\'extérieur,tandis que les organes internes sont comprimées.

-Principaux facteurs déclenchant :
Cette maladie vient d\'un vers de 20 à 60 centimètres, il se loge dans la cavité abdominale du poisson.
Souvent le poisson est stérile et la mort peut survenir si celui-ci est petit.

-Traitements et posologie :
Aucun

Lymphocystose ou Lymphocystose

Lymphocystose ou Lymphocystose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou maladie lymphocytaire ou encore maladie du Chou-fleur.

Cette maladie est causée par le virus Lymphocystis et se traduit par la présence de kystes blanchâtres sur le corps et les nageoires. Ces excroissances peuvent atteindre quelques millimètres et ont tendance à grossir avec le temps, il se peut qu'il y ait des hémorragies.
Elles peuvent prendre l'aspect de petites grappes.
Il semble qu'il n'existe pas de traitement médicamenteux, il est toujours utile de renforcer les défenses immunitaires du poisson notamment en lui fournissant un apport vitaminé. C'est tout de même une maladie très rare, mais au cas où cela vous arriverait, il faut impérativement isoler le poisson car cette maladie est contagieuse et souvent mortelle.

La lymphocystose est une maladie virale atteignant essentiellement les poissons marins ou les poissons vivant en eaux saumâtres.
Cette maladie très peu contagieuse, qui semble se propager surtout par contact, de tissus à tissus, se résorbe souvent d'elle même après quelques jours, ou après ablation des parties atteintes, en général le bord des nageoires, du poisson malade.



Maladie des trous des Cichlidés ou Ichthyosporidium

Maladie des trous des Cichlidés ou Ichthyosporidium
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou infection secondaire de Hexaminata sp ou spironucleus

- Symptômes :
Le poisson est lent et se trouve sur le fond du bac ou en surface. Les spécimens se rassemblent en petit groupe, ou s\'isolent.
Les couleurs s\'assombrissent.
Des trous se forment sur la tête,souvent au-dessus des yeux,chez les poissons les plus atteints.
Il en sort du mucus blanchâtre qui provient de la nécrose du cartilage.
Dysfonctionnements intestinaux entraînant la formation de selles blanches.

- Principaux facteurs déclenchant :
On s\'est aperçu récemment qu\'une des causes était une carence en calcium et en vitamine D: le poisson étant alors capable de dégrader certains tissus afin de compenser ce manque: les trous apparaissent alors sans que le parasite soit forcément en cause.

- Traitements et posologie :
Hexa-ex. un comprimé pour 50l d\'eau a renouveller 15j plus tard.
Administrer aux poissons du calcium et de la vit.D

Un traitement au métronidazole (DCI) permet de lutter contre la maladie des trous. On trouve du métronidazole dans un médicament a orientation humaine :
le Flagil (par exemple).Le médicament peut être introduit directment dans l'eau du bac ou mélangé a la nourriture. Il faut éventuellement associer le métronidazole a du nifurpirinol, nitrofurazone ou du furaltadone pour lutter contre les surinfections bactériennes.
Posologie de métronidazole:
400 à 600 mg pour 100 litres pendant 3 jours.
Le métronidazole a une durée de 1/2 vie de 8 heures environ (sa concentration diminue de 50% au bout de 8 heures chez l'homme en tout cas !).
Après trois jours, faire un changement d'eau et filtrer sur charbon actif sous peine d'apparition d'effets indésirables.
Dans la nourriture, la dose sera de 1gr pour 100 gr de nourriture pendant 3 à 5 jours.

Mettre du sel non fluoré et sans iode ajouté. Les plaies se refermeront mais pendant un ou deux jours ils se gratteront parce que leurs plaies se referment. Les doses sont de 3grammes de sel pour un litre les doses vont vous paraître démesuré mais NON.

Maladie du Néon ou Pléistophorose

Maladie du Néon ou Pléistophorose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou Sporozoasis myolytica ou Pléistophorose. Cette maladie se caractérise par la coloration corporelle du poisson qui pâlit, le poisson semble épuisé et présente des troubles de l'équilibre, il s'isole de son groupe. On observe également parfois des scolioses caractéristiques. Cette maladie est due au sporozoaire parasite Pleistophora hyphessobryconis, appartenant aux Microspora, il s'incruste et envahit le muscle. Elle est peu contagieuse.

La maladie du Néon n'a pas de traitement spécifique.
On peut essayer le Miconazole (Daktarin), le Kétoconazole (Nizoral), JBL Desinfekt et le Ténonitrinazole (Atrikan).
Ce sont des produits que l'on trouve en pharmacie. Certains préconisent l'utilisation de produits qui abaissent le pH, ce qui ferait disparaitre la maladie.
Comme les sujets atteints ne pourront pas être guéris, il est recommandé de se séparer de ces sujets.



maladie du sommeil ou Cryptobiose


- Symptômes :
Les animaux malades prennent souvent 1 position oblique position tête en bas») à proximité du sol. Ils deviennent inertes et en cas d'extrême peuvent être attrapés à la main, ils «dorment». Les mouvements natatoires des poissons peuvent être un tournoiement. Les yeux sont profondément enfoncés et les animaux maigrissent. Les branchies sont pâles (anémie).

- Principaux facteurs déclenchant : Parasite Unicellulaire.
La maladie est provoquée par un Flagellé du genre Cryptobia. Il faut citer plus particulièrement Cryptobia cyprini. Cette espèce mesure de 20 à 25 JLm de long. Cryptobia cyprini vit dans l'intestin de sangsues de poissons (Piscicola) et il est transmis au poisson lors de la morsure. Cryptobia peut être observé au bout de sept jours dans le sang des poissons. Ces unicellulaires possèdent deux flagelles.

- Traitements et posologie : La maladie ne peut être guérie. Les animaux atteints sont retirés de l'aquarium et détruits. Les sangsues introduites dans l'aquarium sont également retirées.

-Autres : Une atteinte importante par Cryptobia peut avoir pour conséquence la mort des poissons. La présence de Cryptobia réduit la teneur en hémoglobine du sang de 10% et le nombre des hématies même de 40%. Comme les sangsues des poissons ne sont guère tolérées en aquarium, la cryptobiose n'y apparait qu'exceptionnellement.
Elle a été observée jusqu'à présent chez Je poisson rouge et des Cichlidés récoltés dans le Lac Malawi.

Maladie du tournis ou Myxosomiose

Maladie du tournis ou Myxosomiose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est causée par un agent parasite sporozoaire de la famille des Myxopoidés, le Myxosoma cerebralis. La forme adulte du parasite franchit les barrières intestinales et va se fixer dans les centres nerveux du poisson. Le poisson adopte alors un comportement étrange, une nage saccadée effectuant des rotations autour d'un axe imaginaire. Le poisson meurt d'épuisement. Cette affection touche essentiellement les Discus. Elle est contagieuse et nécessite une incubation d'une quarantaine de jours.

La myxosomiose n'a pas de médicament spécifique. On peut essayer les bains d'eau salée (chlorure de sodium) à raison de 4 à 6 gr de sel / l d'eau de l'aquarium infecté pendant 15 jours à une température de 32°C, après 15 jours, dessaler lentement en changeant 1/3 d'eau par jours pendant 8 jours. Vous pouvez essayer le formol ou le vert de malachite ou ces deux derniers en mélange ou du Métronidazole et ses dérivés [le Miconazole (Daktarin), le Kétoconazole (Nizoral) et le Ténonitrinazole (Atrikan)]. Ce sont des produits que l'on trouve en pharmacie. Certains trouvent que le métronidazole(ex : Flagyl) n'est pas suffisamment efficace, selon eux ce sporozoaire résiste à ce médicament. Une filtration sur UV est conseillée pour détruire les spores dans le bac communautaire.



Mousse ou Mycose

Mousse ou Mycose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou Fungus.
Cette maladie se caractérise par des touffes blanches à l'aspect cotonneux ou mousseux. Elle se retrouve en eau douce, et rarement en eau de mer, elle se développe souvent sur des blessures. Provoquée par un champignon, celui-ci peut se développer aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur du poisson. Celui-ci se frotte au décor et est affaiblit.

La mousse ou mycose se soigne avec du sel, du vert de malachite à 0,04 mg/litre, du bleu de méthylène (sauf pour l'eau de mer où il faut traiter avec du sulfate de cuivre). Il existe aussi des médicaments distribués dans le commerce qui sont efficaces. On traite notamment avec du Mycopur ou Baktopur ou Fungol.

Mycobactériose ou Mycobactériose

Mycobactériose ou Mycobactériose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est assez fréquente parmi les poissons originaires d'Asie. Elle est difficile à traiter. Elle est causée par des mycobactéries aquatiques (la plus fréquente est le Mycobactérium marinum). Ce sont des bacilles acido-alcoolo-résistants, qui sont à l'origine des tuberculoses piscicoles. Cette maladie peut causer une hécatombe, notamment dans les aquariums publics. Cette maladie touche le plus souvent les vivipares et anabantidae fragilisés par l'élevage intensif et les sélections abusives. La maladie se traduit par une nage tremblotante sur place, elle peut être accompagnée du shimmy, puis d'un amaigrissement, de Cachexie (état d'amaigrissement extrême) avec souvent ascite (gros ventre très gonflé), voir même d'exophtalmie. Les poissons atteints voient leur dos se déformer rapidement, ils se voutent et respirent péniblement, ils sont proche du fond et n'ont plus la force de nager.

La mycobactériose est très difficile à soigner. La maladie pose des problèmes thérapeutiques du fait que les bactéries résistent aux antibiotiques les plus courants. Il est tout de même possible de traiter avec de la Rifampicine (Rifadine, Rimactan) et la Rifocine qui sont des antibiotiques spécifiques. Les problèmes, ici, sont le prix et la coloration rouge. Il est également possible d'utiliser des Sulfamides et surtout le mélange Trimethoprime-Sulfamétoxazole (Bactrim, Eusaprim), l'efficacité dépendra du fait d'une utilisation précoce.



Peste du Discus ou Peste du Discus


-Symptômes :
Assombrissement des couleurs, production de mucus et perte de ce mucus par plaques.
Poissons stressés se réunissant dans un coin de l\'aquarium, dans le fond ou parfois en surface.
Des surinfections liées a des vers intestinaux peuvent apparaitre

-Principaux facteurs déclenchant :
Le streptocoque de type G semble être le facteur commun. D\'autres bactéries se développent par la suite car le virus affaibli le système de défense immunitaire du poisson.
La maladie est très contagieuse et se transmet avec les mains, les instruments, les filtres, les poissons, l\'eau, l\'air... Il est conseillé de ne pas avoir d\'autres bac à proximité de celui qui est infecté.
La transmission se cette maladie se fait le plus souvent par contagion.

-Traitements et posologie :
Augmenter la température, certains disent de monter jusqu\'à 32°C/34°C. Mettre du sel à raison de 6g/L afin de nettoyer et éviter les surinfections. Mettre les poissons dans le noir.
Faire des changements d\'eau les 4 premiers jours à raison de la moitié du bac chaque jour.
Un complément antiparasite est souvent conseillé comme Preiss-Coly

Certains produits du commerce semblent fonctionner mais dans une moindre mesure :
- Discus Safe de Strub

Si aucun traitement ne fonctionne, il est possible d\'utiliser du Sulfate de Cuivre et du Formol sur 3 jours minimum et jusqu\'à 1 semaine. Cependant le Formol est un produit dangereux pour les poissons avec un risque de stérilité et d\'attaque du système nerveux :
Formol : 1,5ml pour 100L
Sulfate de Cuivre : 20ml pour 100L

Points blancs ou Ichtyophtiriose

Points blancs ou Ichtyophtiriose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se caractérise par des points blancs. Chaque point blanc est un petit kyste, c'est la peau qui entoure le parasite. Lorsque celui-ci est arrivé à maturité, il sort du kyste pour aller se fixer sur un élément du décor. Il s'entoure d'une coque glaireuse dans laquelle il procède à une division cellulaire qui donne des cellules filles qui elles-même se fixeront sur un hôte, d'où le caractère très contagieux de la maladie. C'est pendant sa phase de nage libre que ce parasite sera le plus vulnérable aux traitements médicamenteux. A noter, les parasites sont insensible a tout traitement lorsque qu'ils sont fixés sur le ou les poissons. Les poissons parasités vont se frotter contre les plantes ou les éléments du décor de l'aquarium pour essayer de se débarrasser des parasites.

Cette forme de la maladie des points blancs se développe en eau douce uniquement, elle est provoquée par le protozoaire parasite Ichthyophtirius multifilis, et se manifeste par l'apparition de points blancs d'une grosseur inférieure à 1 millimètre sur le corps et les nageoires. Elle est contagieuse et se déclare souvent à la suite d'une chute importante de température.

L'ichtyophtiriose se soigne tout d'abord en augmentant la température jusqu'à 29°C et bien entendu les médicaments du commerce. Chez Aquascience, il s'agit de l'A.P.B. Chez Sera, il s'agit de Costapur. La cryptocariose (points blancs en eau de mer) se soigne avec du Cyprinopur ou A.P.B. On peut utiliser un médicament à base de vert de malachite, du formol, de trypaflavine, d'atebrine ou de quinine pendant 20 jours soit la durée du cycle du parasite. Pour certaines espèces, l'emploi de sel non fluoré - accompagné d'une hausse de température- donne de bon résultat.



Points blancs ou Oodiniose

Points blancs ou Oodiniose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se caractérise par l'apparition de points blancs. Chaque point blanc est un petit kyste, c'est la peau qui entoure le parasite. Lorsque celui-ci est arrivé à maturité, il sort du kyste pour aller se fixer sur un élément du décor. Il s'entoure d'une coque glaireuse dans laquelle il procède à une division cellulaire qui donne des cellules filles qui elles-même se fixeront sur un hôte, d'où le caractère très contagieux de la maladie. C'est pendant sa phase de nage libre que ce parasite sera le plus vulnérable aux traitements médicamenteux. A noter, les parasites sont insensible a tout traitement lorsque qu'ils sont fixés sur le ou les poissons. Les poissons parasités vont se frotter contre les plantes ou les éléments du décor de l'aquarium pour essayer de se débarrasser des parasites.

Cette maladie peut se développer en eau douce, mais est surtout retrouvée en eau de mer. Elle est provoquée par un parasite unicellulaire muni d'un flagelle pour se déplacer. Elle se caractérise par l'apparition de points blancs plus petits que dans l'ichtyophtiriose, accompagnée d'un voile léger, et parfois de nageoires collées. Le problème c'est qu'au début de la maladie celle-ci est difficile à détecter.

L'oodiniose se traite avec du sulfate de cuivre mais il faut faire attention aux invertébrés (0,3 gramme pour 1000 litres d'eau), l'hydrochloride de quinine (1,5 grammes pour 1000 litres d'eau) ou une solution à 3% de sel de cuisine non fluoré) et les médicaments du commerce. On traite avec l'A.P.B ou le Costapur ou Oodinopur A. Un stérilisateur à UV est très fortement conseillé. Il tue les parasites nageurs. Un bain prolongé de trypoflavine (1 gramme de trypoflavine pour 100 litres d'eau) est recommandé pour lutter contre l'Oodinium pillularis. le bain doit se faire dans un aquarium hôpital dépourvu de tout (ni sable, ni éclairage, etc.) et la température doit être élevée à 30° C. Les autres substances qui peuvent être utilisées contre ce parasite sont le sulfate de cuivre Des préparations efficaces sont en vente dans le commerce spécialisé.

Points blancs ou Cryptocariose

Points blancs ou Cryptocariose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie se caractérise par l'apparition de points blancs. Chaque point blanc est un petit kyste, c'est la peau qui entoure le parasite. Lorsque celui-ci est arrivé à maturité, il sort du kyste pour aller se fixer sur un élément du décor. Il s'entoure d'une coque glaireuse dans laquelle il procède à une division cellulaire qui donne des cellules filles qui elles-même se fixeront sur un hôte, d'où le caractère très contagieux de la maladie. C'est pendant sa phase de nage libre que ce parasite sera le plus vulnérable aux traitements médicamenteux. A noter, les parasites sont insensible a tout traitement lorsque qu'ils sont fixés sur le ou les poissons. Les poissons parasités vont se frotter contre les plantes ou les éléments du décor de l'aquarium pour essayer de se débarrasser des parasites.

Cette maladie est provoquée par un protozoaire parasite, se manifeste par l'apparition de points blancs plus gros que dans l'oodiniose. Elle se retrouve en eau de mer. Elle peut être accompagnée de taches de sang, les poissons ont parfois des difficultés respiratoires.



Points noirs ou Digenea

Points noirs ou Digenea
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Larves de parasites. Cette maladie est déjà présente sur le poisson lors de l\'achat ou elle arrive à cause des escargots qui sont infestés d\'oeufs qui donnent des larves (nommées métacercaire), celles-ci infestent les poissons.

Symptôme :
Des points noirs apparaissent sur le corps, sur les nageoires et les muscles. Ils peuvent être dangereux pour les poissons de petite taille si il y en a beaucoup.

Traitement :
Rarement nécessaire car le système immunitaire du poisson détruira le parasite avec le temps.
Toutefois on peut utiliser l\'acide pricrique en faisant un bain de 3/4 d\'heure dans une solution à 1% à 5ml/L.

Pou du poisson ou Argulus

Pou du poisson ou Argulus
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou Pou de la Carpe
Cette maladie est causée par un petit crustacé du genre Argulus foliaceus qui peut atteindre 1 cm. Il se fixe sur la peau et les nageoires des carpes et koïs afin de se nourrir de leur sang. Une fois alimenté, il quitte le poisson laissant une lésion rougeâtre à l'endroit de la piqure, puis nage librement pendant deux semaines ou plus puis se fixe sur un nouvel hôte. L'argulus peut tuer les petits poissons en les affaiblissant et provoquer chez les plus gros des infections secondaires de la plaie par des bactéries, parasites ou champignons. Le poisson atteint devient craintif.

- Symptômes :
Un point noir en relief est collé sur le corps du poisson. En observant de plus près, on distingue des yeux et des pattes à l\'intérieur d\'une forme ovale.
Les poissons rouges et les carpes Koï sont fréquemment atteints au printemps. Les lésions sont peu importantes. Mais sur un poisson affaibli par le transport, elles peuvent facilement s\'infecter.

- Traitements et posologie :
Tiguvon chien moyen(anti-parasitaire chien) 1 goutte pour 50 litres, 1 fois surinfections: hygiène du bac et tamponnage à l\'éosine aqueuse. On peut aussi les enlever avec une pince ou autre chose.



Pourrissement de la bouche ou Pourrissement de la bouche


-Symptômes :
Plaque blanches sur la bouche et au alentours, le poisson régurgite tous su qu\'il mange.
Le poisson ne se nourrit plus et ne nage plus, il perd peut a peut ses écailles et se laisse mourir.
l\'infection est lente et on a le temps de voir le poisson \"se décomposer\".

-Principaux facteurs déclenchant :
Problème d\'acclimatation et surpopulation.

-Traitements et posologie :
Le meilleur traitement est une isolation de l\'individu puis de le traiter lui et ainsi que le bac avec du Backtopur (22Gouttes pour 20l.)

Pourriture des nageoires et nécroses ou Pourriture des nageoires et nécroses

Pourriture des nageoires et nécroses ou Pourriture des nageoires et nécroses
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est due à plusieurs espèces de bactéries, elle est souvent caractéristique d'une mauvaise qualité de l'eau de votre aquarium et de mauvaises conditions de maintenance. Ces bactéries profitent de l'affaiblissement général du poisson. Les nageoires des poissons commencent par être attaquées par l'extrémité extérieure s'effilochant progressivement sur tout le long de la nageoire. Il arrive même que la nageoire caudale soit complètement atteinte au point de disparaitre, le poisson est ensuite contaminé dans son ensemble et fini par mourir de septicémie.

La pourriture et nécrose des nageoires se traite avec du Témérol ou du Baktopur. Le sulfate de Kanamycine (Kamycine) est aussi efficace, il faut compter 1 gr / 60 litres d'eau. Ce qu'il faut c'est un anti-bactérien à large spectre. Vous pouvez tester le Nifurpurinol accompagné d'une baisse de température en dessous de 22°C et un ajout de sel.



Pseudomoniose ou Pseudomoniose

Pseudomoniose ou Pseudomoniose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est rencontrée dans les bacs qui ne sont pas bien entretenus ou peuplés de poissons dont la provenance est douteuse. Cette maladie, due aux bactéries Gram- du type Pseudomonas et Aéromonas, est difficile à guérir. Elle entraine des septicémie, furoncles et hémorragies cutanées. Elle est extrêmement contagieuse, tous les poissons du bac peuvent mourir en quelques jours. Dès que la maladie est moins virulente, elle peut dériver sur une pourriture des nageoires.

La pseudomoniose se traite avec des Aminosides (Gentamycine [Gentaline] ou Tobramycine [Nebcine]), des Quinolones (Furanas ou Furaltanone, Fluméquine [Apurone], Peflaxine 1000 sur ordonnance), Rifampicine (Rifadine, Rimactan).

Sangsue ou Piscicola geometra

Sangsue ou Piscicola geometra
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

-Symptômes :
Présence de sangsues jusqu\'à 1cm de longueur, accrochées à la peau, ressemblant à un fil.
Le poisson se gratte contre le décor.
Sécrétion anormale d\'un mucus, anémie du poisson.
Le poisson s\'affaiblit puis meure s\'il n\'est pas traité.

-Principaux facteurs déclenchant :
Lors de l\'introduction d\'eau de source dans l\'aquarium ou encore en nourrissant les poissons avec du vivant sauvage et plus généralement avec tout ce qui vient du milieu naturel.

-Traitements et posologie :
Un simple traitement au sel à 3% en bain de 10 minutes devrait suffire. On peut aussi utiliser un médicament du commerce comme le Néguvon.
Si la sangsue ne se retire pas seule, il ne faut pas tenter de la retirer. Elle cherchera à rester accrocher et blessera sérieusement le poisson.

Description de la sangsue :
Elle est allongée, fine, cylindrique et possède deux paires d'yeux. Les deux ventouses ont un diamètre très supérieur à celui du corps. Elle est striée horizontalement de bordeaux sur fond gris à beige.
Elle se déplace comme des chenilles arpenteuses : elle détache la ventouse antérieure, étire son corps vers l'avant, et fixe cette ventouse, détache la ventouse postérieure et en arquant le corps, la place près de la ventouse avant, et ainsi de suite. Mais elle peut aussi nager rapidement en ondulant le corps.



Saprolégniose ou Saprolégniose

Saprolégniose ou Saprolégniose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

ou Achlya
Cette maladie est due à des champignons Oomycètes de la famille des saprolegniacés dont les spores s'attaquent aux poissons faibles ou blessés. Le mycélium forme des touffes blanchâtres cotonneuses et finement ramifiées. Le corps, les nageoires ou encore la bouche peuvent en être recouverts. La pathologie débute par des points blancs qui deviennent ensuite des plaques, toujours d'aspect cotonneux. Elle se soigne si l'on s'y prend dès le début. Si l'on attend, les viscères sont envahis. A ce stade, la guérison est impossible.

La saprolégniose est assez contagieuse. Elle se traite avec :
- des médicaments du commerce contre les points blancs tel que l'APB ou du Mycopur ou du FungiStop ou du Costapur ;
- des principes tels le chlorure de sodium (sel) en bain de 2,5% durant 15 minutes ou du Vert de malachite ou du Miconazole (Daktarin) ou du Kétoconazole (Nizoral) ou du Ténonitrinazole (Atrikan) ou de la Nystatine ou de l'Aphothéricine (Fungizone) ou en association avec du Vénugyl.

Shimmy ou Shimmy


Cette maladie a pour caractéristiques une nage saccadée, le poisson tourne et ses nageoires sont collées. Ce sont des troubles qui ont souvent pour origine une alimentation inadaptée donnant suite à des problèmes digestifs. Cette maladie peut aussi avoir pour origine une infection ou un parasite intestinal.

Le shimmy se traite avec du Baktopur ou du Parasitop.



Trichodinose ou Trichodinose

Trichodinose ou Trichodinose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est rare, cependant elle peut être facilement soignée. Les poissons se frottent contre le sol et tous les éléments du décor. Ces démangeaisons sont dues au protozoaire Trichodina qui creuse la peau des poissons avec ses crochets et cause des micro-ulcérations. Cette maladie se caractérise par l'apparition d'un voile, d'une pellicule blanchâtre sur la peau du poisson atteint. Le protozoaire provoque aussi de graves troubles respiratoires, le poisson présente une respiration accélérée soit il pipe l'air en surface soit il reste au fond du bac. Ces symptômes peuvent être accompagnés de troubles secondaires liés à des infections bactériennes opportunistes.

La trichodinose se soigne avec du Baktopur ou du Témérol, mais vous pouvez essayer du Métronidazole et ses dérivés [le Miconazole (Daktarin), le Kétoconazole (Nizoral) et le Ténonitrinazole (Atrikan)]. Ce sont des produits que l'on trouve en pharmacie. Des bains de courte durée, de 5 à 10 minutes, dans une solution de 1 à 3% de sel de cuisine non fluoré ou d'acide acétique à 1 pour 1500 soit 1 ml pour 5 litres d'eau ou de formol à 1 pour 4000 soit 1 ml pour 4 1itres ou de permanganate de potassium à 1 pour 500000 soit 0,1 g pour 50 1itres se montrent efficaces. L'idéal est un bain prolongé dans une solution de trypaflavine ou de vert de malachite à 1,5 mg pour 10 litres d'eau pendant 10 heures). Ces substances éliminent les parasites.

Troubles de la vessie natatoire ou Troubles de la vessie natatoire


-Symptômes :
La vessie natatoire permet de contrôler la profondeur de nage. Un trouble se traduit donc par un perte de contrôle, le poisson se retrouve à la surface ou au fond. Le poisson cherche à reprendre le contrôle se qui peut se traduire en des mouvements brusque, retournements.
Attention, il ne faut pas confondre avec un stress passager qui peut entrainer une sur-flottabilité.

-Principaux facteurs déclenchant :
Beaucoup de causes probables dans ce type de maladie.
On trouve des problèmes qui compriment la vessie comme une blessure suite à une attaque, une constipation ou toute infection, tumeur qui en se développant compriment la vessie.
On trouve aussi des problèmes génétiques notamment en cas de consanguinité, la vessie se développe mal lors de la croissance. Plus généralement des problèmes liés à la croissance : surpopulation, pollution du bac.

-Traitements et posologie :
En cas de constipation, le problème se résout le plus souvent sans intervention. Toutefois, une augmentation de la température, une alimentation fraiche et une hygiène irréprochable permet de soigner plus rapidement.
Par contre en cas de persistance, il est nécessaire de bien diagnostiquer la maladie surtout si le poisson n\'arrive plus à se nourrir, s\'isole ou se fait attaquer par les autres.
En cas de blessure, il faut éviter la surinfection, la cicatrisation devrait suffire à rétablir la vessie.
En cas d\'infections bactériennes, de vers ou si la constipation dure, il faudra utiliser les médicaments propres à ces maladies.
Enfin, en cas de problèmes génétiques, de tumeurs, la maladie est incurable et risque de faire agoniser le poisson pendant plusieurs semaines avant de mourir.



Ulcération de la peau ou Ulcération de la peau

Ulcération de la peau ou Ulcération de la peau
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie a pour caractéristique la perte des écailles du poisson, au même endroit la peau se creuse et devient rouge puis blanche. C'est une maladie grave qui se répand vite sur le corps du poisson. C'est encore une bactérie qui la provoque. Elle se suit généralement d'une mycose. Le poisson s'affaiblit rapidement.

L'ulcération de la peau se traite avec du Baktopur ou Témérol.

Ver ancre ou Lerneose

Ver ancre ou Lerneose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie est causée par le ver ancre, parasite cutané ressemblant à une ancre. Il provoque de petits nodules jaunâtre à son point d'insertion, ces nodules s'infectent vite affaiblissant le poisson jusqu'à le faire mourir. On reconnait très facilement ce parasite à la forme d'ancre que lui confère ses sacs ovigères (qui portent les oeufs). Il se développe rapidement aussi il faut prendre les mesures adéquates dès l'apparition des symptômes. Les parasites sont en général introduits avec de la nourriture vivante. Il ne faut surtout pas enlever ces vers dans l'eau de l'aquarium, les oeufs migreraient vers le filtre et serait le meilleur moyen de propagation du vers.

Traitement :
- Isolement précoce de tous les poissons atteints
- Hygiène rigoureuse (eau, aliment) - Pince à épiler ° tamponnage à l'éosine aqueuse (1 fois par jour) - Le NEGUVON n'étant plus disponible, on peut essayer le TIGUVON CHIEN MOYEN (anti-parasitaire externe pour chien sans ordonnance) à la dose de 1 goutte pour 50 litres ou plus (valider avant la toxicité). Le traitement est à renouveler tous les trois jours (après un bon changement d'eau).
Le permanganate de potassium fonctionne bien, mais provoque une coloration importante de l'eau, avant oxydation et disparition.

Ne pas arracher les Lerneas dans l'eau, mais en ayant pris soin de manipuler le porteur dans un linge doux mouillé, et le passer en bain de quarantaine d'une 1/2 h environ avant réintroduction. En effet, les "sacules" d'oeuf sur l'extrémité arrière de Lernea explosent parfois à l'arrachage, et les oeufs migrent jusqu'au filtre où ils trouvent un milieu propice à leur développement! Après, il est pratiquement impossible de s'en débarrasser sans aide chimique.



Ver rouge du guppy ou Camallanus

Ver rouge du guppy ou Camallanus
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par carte postale

Cette maladie a pour caractéristique de voir un ou plusieurs ver(s) rouge(s) sont accrochés au niveau de l'anus du poisson. Ce ver préfère les guppys, mais s'attaque à tous les poissons. Les poissons l'attrapent en mangeant des escargots parasités ou en étant attaqué par une des larves du ver qui se tiennent au font de l'aquarium dans le substrat et graviers. Le poisson se fatigue lente jusqu'à la mort. Le traitement devra être prodigué à l'ensemble de l'aquarium.

Le ver rouge du guppy peut s'attaquer à d'autres poissons, il se place au niveau de l'anus de ceux-ci et provoque des boursoufflures. Traitez avec du Parasitop ou du Mycopur. Il ne faut pas isoler le poisson contaminé mais traiter l'aquarium entier avec des produits que l'on se procure chez un vétérinaire tels :
-Fluvermal 20mg, c'est un vermifuge pour l'homme. Il faut mettre pendant 1 jour sur 2 pendant 6 jours à raison d'1mg par litre. Les poissons les plus atteints meurent souvent, mais ceux qui peuvent encore être sauvés le sont. Ce traitement n'est pas supporté par les escargots mais assez bien par les plantes. N'oubliez pas d'utiliser du charbon après le traitement, retirez-le au bout de 3-4 jours pour éviter qu'il ne relâche les substances médicamenteuses.
-Fenbendazole dans le PANACUR
-Flubendazole dans le FLUBENOL EASY
-Oxfendazole dans le DOLTENE.

Vers de la peau et des branchies ou Dactylogyrus



- Symptômes : Difficultés respiratoires. les poissons atteints se frottent au décors. Lors d\'une forte infestation, le poisson se tien sous la surface, la tête vers le haut, et présente des difficultés notables a respirer. ces vers vivent normalement en comensales (hôtes sans influence sur leur porteur) dans les branchies des poissons. Mais en cas de stress continue, lié généralement a une mauvaise maintenance, le poisson se retrouve affaibli et les vers peuvent alors se multiplier dangereusement. Il blesse alors les branchies des poissons, ce qui entraine des surinfections diverses. Une forte infestation provoque la mort du poisson, par asphixie ou par la faim (ces blessures empèchent parfois le poisson de ce nourir)
- Principaux facteurs déclenchant : Maladie due a différents vers de la famille des dactylogyridae. En aquarium, ces vers n\'attaquent que les branchies, mais en bassin on les retrouve aussi sur la peau des poissons. Larves nageant dans l\'eau (introduit avec la nourriture vivante)
- Traitements et posologie : Bain de sel à 2,5% pendant 15 minutes. Médicament à base d\'acridine ou de Néguvon. Un traitement anti-bactérien et/ou anti-mycoses sera probablement nécéssaire pour protéger les branchies d\'une sur-infection. Sel, sulfate de cuivre. Le traitement à base de Fenbendazole (Panacur) à raison de 200mg/100 litres pendant 24 heures est très efficace. Autrement, traitement du commerce aquariophile également efficace: Coly de PREIS



Virémie printanière de la carpe ou Virose


Symptome :
Tous les poissons d?eau froide ou tempérée (- de 22°C ) peuvent être concernés.
Ulcères et plaies hémorragiques cutanées, hémorragies internes et des nageoires, gonflement des yeux et de l?abdomen. Un ou plusieurs de ces symptômes peuvent être simultanés et l?affaiblissement du poisson crée un terrain propice au développement d?autres maladies ce qui rend le diagnostic assez difficile.
Comme souvent en cas de maladie, le poisson s?isole, devient apathique, ne se nourrit plus ou peu et ne parviens pas à conserver son équilibre en cas d?atteinte de sa vessie natatoire.

Cause :
Virus pathogène : Rhabdovirus carpio

Le virus est apporté via un porteur sain ou un transfert entre bassins (plantes en pots, accessoires, filtres, oiseaux d?eau, parasites...etc) Une fois introduit, le virus se développe dès que la température est comprise entre 10 et 22°C avec un pic autour de 15°C.
Il ne concerne donc que les poissons d?eau froide et comme toutes les maladies, il touche essentiellement les poissons affaiblis.
C?est essentiellement une maladie qui touche les poissons ayant passé l?hiver en extérieur. Autour de 10°C le virus se réveille alors que les poissons ne sont pas encore totalement remis de l?hivernage et du jeûn de plusieurs mois. Les changements brusques de température, la surpopulation, la pollution, la jeunesse, la vieillesse, les interventions humaines et tous les facteurs de stress rendent les poissons plus sensibles à l?attaque virale.

Effet :
Selon la gravité de l?infection, l?état de résistance des poissons et la rapidité d?intervention, les conséquences s?échelonnent entre la guérison complète et l?hécatombe. Un poisson atteint va démultiplier la pression virale et rendre possible l?infection de poissons plus robustes par contact direct ou indirect.

Traitement :
Une augmentation de la température au-dessus de 22°C va « endormir » le virus. Ce n?est pas toujours possible en bassin et les poissons d?eau froide peuvent ne pas trop supporter un réchauffement trop rapide. L?eau doit être bien oxygénée.

Le traitement :
local des plaies externe est envisageable sur les gros poissons et un désinfectant général peut permettre de ralentir le développement du virus. Cependant, il n?existe pas à ce jour de médication spécialisée contre ce virus.

L?isolement rapide du ou des poissons contaminés est fortement recommandé pour éviter l?épidémie généralisée.

Comme pour toutes les maladies, la prévention reste la meilleure arme avec une bonne préparation des poissons et du bassin avant l?hiver. Un bassin trop sale, une filtration douteuse, un mauvais nourrissage des poissons avant l?hivernage, etc... vont se payer au printemps.





Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :

Elodie le 06-03-2017
Bonjour,
J'ai une femelle guppy avec 2 botias et un ancistrus dans un aquarium de 32 cm de hauteur par 46 cm de largeur et de contenance 60 L.
Je viens de m’apercevoir qu'il manque un oeil à ma femelle guppy (elle en avait bien 2 avant) et je ne comprends pas comment elle a pu se faire ça.
Elle a aussi les nageoires latérales et caudale qui s’effilochent ...
Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît?
Auriez-vous des idées ?
Je peux fournir des photos si besoin.
D'avance, merci.


Julianne le 30-01-2016
Bonsoir
Oui il faudrait des photos pour le diagnostic, est-ce que ça a commencé avec plusieurs points blancs ?
Dans l'attente des photos pour vous aider Bonne soirée


Nathy32 le 30-01-2016
Bonjour. J'ai un aquarium d'eau de mer et mon centropyge loriculus a eu un bouton blanc qui s'est ouvert. Maintenant il a une sorte d'abcès blanc qui se creuse....
Je ne sais comment le traiter ou ce que peut-être cette maladie... Pouvez-vous m'aider? J'ai des photos si besoin.
Merci d'avance.



Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page