Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Caractéristiques
La Filtration - L'Acclimatation - Paramètres de l'Eau - L'Eclairage - Les Gestes réguliers - Les Calculs - L'Azote - Le Chlore - Le Dioxyde de Carbone

Des articles
Prendre des Photos - Construire son Aquarium - Réparer son Aquarium - Abaisser la Température - Bac Temporaire

Exemples d'aquariums
Américain - Les Bassins - Asiatique - L'Aquascaping - L'Aquaponie - Communautaire - Hollandais - Les Bans - De Vivipares


L'aquaponie et son utilisation en aquariophilie

Aquariophilie le systme de l'aquaponie

Qu'est ce que l'aquaponie ?

L'aquaponie est un dérivé de l'hydroponie. Le mot aquaponie vient du mot anglais "aquaponics", c'est la contraction des mots aquaculture (élevage intensif de poissons) et hydroponie.
Il s'agit d'une technique ancestrale utilisée par les Mayas mais aussi par les Chinois il y a déjà 1000 ans !
L'hydroponie permet de faire pousser des plantes terrestres sans terre et directement dans l'eau ou avec des billes d'argile qui permettent de les maintenir.
Le principe est donc d'apporter tous les besoins nutritionnels des plantes directement dans l'eau, cela permet de dépenser le strict nécessaire en matière d'engrais.
Les poissons fournissent suffisamment de déchets riches en ammoniaque et en CO2 pour nourrir les plantes. Les bactéries nitrifiantes vont transformer l’ammoniaque en nitrites puis en nitrates qui seront assimilables par les plantes. Les plantes cultivées vont nettoyer l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines et fournir de l'oxygène.

On obtient ainsi un écosystème complet dans lequel il est possible de limiter les changements d'eau du bac. Il n'y a plus besoin de filtration, mais il faut quand même une pompe pour la circulation de l'eau.

L’enjeu principal est de trouver le juste équilibre entre la population de poissons, la nourriture apportée et la végétation cultivée :
- une carence en azote, caractérisée par le jaunissement des feuilles se développant en partant du bas des plantes, sera le signe d’une sous-population de poissons et/ou d’un manque de nourriture.
- à l’inverse des taux de nitrites et de nitrates trop élevés vous indiqueront que votre filtre sur plante est inefficace et que le métabolisme de ces dernières est insuffisant pour dépolluer l’eau des déjections.

Il faut bien évidemment veiller aux équilibres et cycles en aquariophilie, les poissons doivent être nourris comme en aquariophilie d'eau douce, les plantes doivent recevoir une quantité suffisante de lumière pour faire la photosynthèse... Les poissons peuvent être entre 5 à 10 fois plus nombreux que dans un aquarium d'eau douce habituel.

En hydroponie, on peut cultiver pratiquement toutes les plantes : fleurs, fruits, légumes, arbres et buissons, plantes décoratives, culinaires et médicinales.
Vous pouvez tester facilement, en modifiant quelque peu l'installation par un système de dérivation, avec les plantes suivantes :
- légumes et fruits : salade, cresson, épinards, tomates, concombres, courgettes, melons
- plantes aromatiques et plantes à tisane : romarin, persil, basilic, menthe, estragon, aneth, verveine
- fleurs et plantes décoratives : roses, edelweiss, monarde, capucines, oeillets d'inde, spathyphillium, fittonia divers, orchidées, bromélia, chlorophytum, marantha tricolore, fougères (capillaires, nid d'oiseaux), ficus pumila... avec un peu d'imagination vous pouvez même faire un mur végétal.

Par contre certaines plantes sont à éviter de par leur toxicité tels que : le lierre, le laurier rose, le muguet, la belladone, la digitale, le houx, la pomme de terre (!), les colchiques, la clématite, l'Hellébore, etc...

Pour les poissons, certaines espèces se prêtent mieux à l'expérience : les grenouilles, les silures, les truites fario et arc-en-ciel, et les perches en bassin largement utilisés en pisciculture, les tilapias en aquarium. Vous pouvez aussi choisir des poissons d'ornement tels que des cardinalis, des guppies, des mollies, des platies, des xyphos, etc. du moment où vous leur apportez une oxygénation suffisante. Surveillez les taux de nitrites, nitrates pour que le milieu soit favorable à leur maintien.

Dans l'idéal, la température de l’eau doit être inférieure à 28°C (a minima de 18 °C), le taux d'oxygène supérieur 6 mg/l et le pH entre 7 et 8.
Par exemple, l'idéal pour la perche serait :
- Pour l'oxygénation : 6 à 8 mg /l
- Pour le pH : entre 7 et 8
- Pour la Température : 23 °C
- Pour l'ammoniaque NH4 inférieur à 1 mg/l
- Pour les Nitrites NO2 inférieur à 0,2 mg/l
- Pour les Nitrates NO3 inférieur 150 mg/l

Il arrive au cours du fonctionnement que l'eau se colore, vous pouvez recourir au stérilisateur UV qui règlera le problème (souvent causé par l'apparition d'algues).



Comment mettre en place un système aquaponique?

Il existe au moins 3 possibilités, faciles à mettre en oeuvre.

1. Si vous souhaitez modifier un minimum de choses, il suffira de placer les plantes dans l'eau comme s'il s'agissait de plantes flottantes. Seules les racines sont immergées.
Dans ce cas, il faut utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures et non plus un éclairage pour les poissons ou plantes d'aquarium.
Un exemple de conception est une plaque de polystyrène percée dans laquelle on placera les plantes.
Ce cas est très facile à mettre en oeuvre, il permet de faire un essai immédiat. Cependant, il présente quelques inconvénients : l'espace de nage des poissons est réduit par les racines et les poissons ne bénéficient pas du meilleur éclairage.

Aquariophilie construction d'un systme aquaponique Aquariophilie schma de construction aquaponie
Aquariophilie aquaponie schma de construction

2. Vous pouvez également utiliser un système de filtration semi-humide, dans lequel l'eau de votre aquarium va circuler. Il vous suffit de remplacer les éléments de filtration classique par les plantes. L'éclairage peut être à la fois pour les plantes et pour les poissons.
Cela veut dire qu'il faut que vous ayez un système de filtration semi-humide, sinon il vous faudra l'acheter ou le construire. Le système semi-humide doit être placé suffisamment haut pour pouvoir laisser le couvercle du bac avec ses néons, il faut alors prévoir un éclairage pour les plantes. L'avantage est de pouvoir cacher le couvercle de l'aquarium grâce aux plantes.

Aquariophilie principe de construction en aquaponie

3. Vous pouvez aussi préférer un système distinct avec des plantes d'un côté et l'aquarium de l'autre.
Vous aurez besoin de tuyaux et d'une pompe, ceci vous permettra d'alimenter vos plantes au sens aller puis, au sens retour, de faire retourner l'eau dans votre aquarium.
Vos plantes peuvent être placées à la lumière naturelle, vous n'aurez donc pas à installer de ballast supplémentaire tandis que vos poissons et plantes d'aquarium pourront bénéficier de leur éclairage habituel. En revanche, il vous faudra cacher la tuyauterie.

Aquariophilie rgles  respecter en aquaponie



Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page