Aller à l'accueil d'Aquafolie Calendrier, BoursesForum AquariophiliePetites AnnoncesPartenaires


Poissons et AutresPlantes et AlguesLes AquariumsLa Boutique AquariophileLes Magasins
Les LivresLes Aquariums PublicsLes Clubs AquariophilesLes Plus

Caractéristiques
La Filtration - L'Acclimatation - Paramètres de l'Eau - L'Eclairage - Les Gestes réguliers - Les Calculs - L'Azote - Le Chlore - Le Dioxyde de Carbone

Des articles
Prendre des Photos - Construire son Aquarium - Réparer son Aquarium - Abaisser la Température - Bac Temporaire

Exemples d'aquariums
Américain - Les Bassins - Asiatique - L'Aquascaping - L'Aquaponie - Communautaire - Hollandais - Les Bans - De Vivipares


l'Art de l'Aquascaping

Qu'est-ce que l'Aquascaping ?

L'aquascaping est un art qui consiste à concevoir et planter un aquarium afin de réaliser un paysage aquatique. L'Aquascaping sert à reproduire un état naturel et artistique, ainsi certaines couleurs ou certains objets ne sont pas utilisés, car ils donnent l'impression d'un paysage trop artificiel. L'objetcif final étant de procurer une émotion au spectateur du paysage aquatique. L'aquascapeur se comporte comme un paysagiste pour les jardins, il anticipe et projete le futur paysage, fait des schémas de plantation, constitue son décor (en anglais "Hardscape") et détermine ainsi le style du bac qu'il souhaite reproduire.

L'ensemble doit être cohérent, harmonieux et réfléchi :
- Le choix des plantes et leur agencement dans le bac.
- Le hardscape, le sol du bac sur lequel on peut disposer un décor inerte, tel que des racines, de bois fossilisé ou des roches.

Chaque bac planté est ainsi unique, le sol peut être de couleur ou d'aspect variable selon si vous voulez faire ressortir les couleurs des plantes (l'utilisation de sols noirs met en valeur les éléments de couleurs), le relief...
Alors si vous voulez vous lancer dans l'Aquascaping, à vos crayons pour dessiner votre aquarium et ainsi déterminer vos choix de plantes, d'emplacement en tenant compte des évolution de chqua chose (croissance, besoins en lumière ...) et tentez d'imaginer le résultat final !

Il existe trois types d'aquascaping avec des plantes d'aquarium : japonais, hollandais et "Wild jungle" (jungle naturelle). Ces trois techniques donnent lieu à une multitude de variations et combinaisons.

l'Aquascaping japonnais - l'Aquascaping hollandais - l'Aquascaping jungle sauvage - Exemple - Le nombre d'or


Aquascaping Japonais :

Cette technique d'Aquasquaping s'inspire largement de la nature, d'un paysage terrestre et l'aquascapeur tente de le recréer ou de l'interpréter dans un aquarium.. Takashi Amano, un référent en la matière, décrit 3 voies que l'on peut utiliser pour aquascaper son aquarium dans une philosophie japonaise de la nature : triadiques, concaves et insulaires. Le hardscape prend alors une importance capitale dans la création du paysage aquatique, le but étant de pouvoir prendre une photo représentant sa création.
Les caractéristiques principales de ce style de bac sont :
- L'utilisation importante de roches et de racines, afin de recréer par exemple une ambiance forestière ou montagneuse.
- L'emploi parcimonieux de plantes rouges, pour accentuer l'aspect naturel (la couleur dominante dans le monde végétal étant le vert).
- Le non respect de certaines règles du bac planté classique : les trois plans (fond, plan intermédiaire, premier plan) ne sont pas forcément clairement établis, les plantes ne sont pas obligatoirement toutes regroupées en massifs, et ces massifs ne sont pas toujours taillés géométriquement.

Voici quelques photos et une vidéo qui résume un peu l'esprit de cet art difficile à expliquer :



Aquariophilie l'aquascaping japonnais
Aquariophilie l'aquascaping japonnais
Aquariophilie l'aquascaping japonnais

 

Aquascaping Hollandais :

L'aquascaping "Hollandais" (ou à la Néerlandaise) est une technique de bac planté qui forme un lit végétal très bien entretenu. Cet art présente des règles strictes à respecter, et depuis les années 60, des concours annuels sont organisés pour désigner les plus beaux aquariums. Pour plus d'informations sur la création d'aquarium hollandais certifiés conformes aux exigences de ce style, consultez le site d'Adrian Tappin.

En général, il y a entre 15 et 20 espèces de plantes : une espèce par 30 litres d'eau brut et par 10 cm de façade, pour des bacs qui font en moyenne 500 litres. Les techniques principales consistent à planter en escalier et en massifs très denses, et à créer une allée (le plus souvent avec du Lobelia cardinalis). Dans le but d'obtenir un effet de profondeur, l'allée doit être la plus longue possible, avoir un dénivelé important, et être orientée à 45°. On crée ensuite d'autres allées autour de l'allée principale, qui doivent être parallèles à la principale, et bien épaisses.

Aquariophilie l'aquascaping hollandais
Aquariophilie l'aquascaping hollandais
Aquariophilie l'aquascaping hollandais

 

Aquascaping Jungle sauvage :

L'aquascaping "jungle sauvage" (Wild Jungle en anglais) est une technique dont le grand maitre est certainement George Booth, qu'il décrit admirablement dans son séminaire "Aquascaping Moderne". Il utilise différentes textures et couleurs pour obtenir un sentiment d'harmonie sauvage dans l'aquarium. Les aquascapeurs qui sont bien avec cette technique ont un point focal dans l'aquarium et utilisent différentes textures et couleurs autour du point focal afin de pousser, attirer l'oeil dans des directions différentes mais très précises. Cette technique peut faire penser à la construction d'une peinture.

Aquariophilie l'aquascaping jungle sauvage
Aquariophilie l'aquascaping jungle sauvage
Aquariophilie l'aquascaping jungle sauvage

 

Exemple de disposition avec un point focal :

Quelques grands principes ont été admis pour créer un bac agréable à regarder, principes qui restent généraux et soumis à l'appréciation de chacun :

- Bien répartir les formes de feuilles pour ne pas faire un effet de masse tout ne donnant pas un aspect trop fouillis à l'ensemble.
- Utilisez les plantes à tiges sont un excellent moyen pour sculpter votre paysage.
- Pour les plus petits aquarium (en dessous de 200 litres) préférez les espèces à feuillage fin. Cela le fera paraître plus grand qu'il ne l'est en réalité.
- Regrouper les plantes par espèce, ne les dispersez pas : l'effet sera meilleur en groupe. La création de massifs de plantes aura un impact visuel bien plus grand qu'une plantation dispersée.
- Disposer les plantes en créant des paliers dans le bac, créant ainsi de la profondeur et permettant de mieux voir chaque plante. Par exemple, vous pouvez répartir les plantes en trois plans : avant-plan, plan médian et arrière-plan. Il parait logique de respecter les hauteurs naturelles des plantes, et donc de les répartir dans les trois plans selon leurs tailles adultes.
- Il faut essayer de créer un point focal dans le bac ou bien deux au maximum. C'est généralement quelque chose de plaisant à l'oeil, l'endroit où le regard de l'observateur sera systématiquement attiré. Il faut idéalement placer la plante "phare" du bac, par exemple une unique plante rouge parmi des plantes à dominance verte ou bien une pierre, une pièce de bois, ou un magnifique groupe de plantes.
- Les plantes rouges peuvent plus particulièrement vous aider à donner du contraste à votre paysage. Toutefois, si vous avez déjà choisi une pierre pour être votre point focal, vous pourriez créer un trouble dans votre paysage, et votre regard une nouvelle fois se perdrait en allant d'un point à un autre.
- Eviter de mettre 2 types d'éléments décoratifs en même temps (par exemple : bois et roches ensemble, deux types de roches différentes), le décor paraîtra plus naturel.
- Ne pas placer les éléments de façon symétrique et éviter les nombres pairs pour garder un effet naturel. Préférer les dissymétries (2/3 - 1/3) et les nombres impairs de décorations (3-5-7 => respect du nombre d'or).
- Bien penser à la taille de la plantation définitive lors du choix des éléments décoratifs.

 

Le nombre d'or :

Le nombre d'or, section dorée ou divine proportion et autres apellations mystiques... sont des dénominations qui désignent un rapport arithmétique : le nombre d'or. Ce dernier n'est ni une mesure, ni une dimension, c'est un rapport entre deux grandeurs homogènes permettant, dans notre cas, un effet visuel idéal et qui omniprésent dans la nature et a été largement utilisé dans les constructions les plus remarquables.

Pour trouver le point focal de votre aquarium, il suffit de mesurer simplement la longueur de votre aquarium et diviser ce nombre par 2,618. Prenez ce résultat et mesurez-le sur l'aquarium, marquez-le, vous avez obtenu votre partie ayant pour ratio 1, le reste de la longueur correspond à la partie dont le ratio est 1,618. Voilà donc l'emplacement idéal pour disposer ce que vous avez choisi comme élément majeur de votre aquarium, le point focal.

Aquariophilie le ratio idéal, le nombre d'or pour l'aquascaping

Bien entendu, vous n'êtes pas obligé d'utiliser le nombre d'or : un point focal peut tout à fait être à un autre endroit du bac (par exemple vers les coins au fond - dixit Takashi Amano). Il y a bien d'autres solutions à mettre en oeuvre ... alors faite preuve d'imagination et de créativité.



Sondage

Est-ce que l'aquascaping vous intéresse ?







Résultats
Anciens sondages



Réagissez à cet article :


Ajoutez votre commentaire :
(Pas de publicité SVP)

Votre nom ou pseudo* :
Entrez votre e-mail pour être averti d'une réponse (facultatif et non visible des visiteurs) :

Entrez les chiffres et lettres* :
Captcha  Changer le Captcha
(* champ requis)

AQUAFOLIE© 1999-2016, la passion de l'aquariophilie
Contact

Voyager en Laponie

Design by NH Consulting

Retour en haut du document Descendre d'une page