Aquafolie
Recherche








Les maladies des poissons en aquariophilie

Classées par Nom Commun et commençant par la lettre T

Classer par :


Filtrer par la 1ère lettre :
 A  -  C  -  D  -  E  -  F  -  G  -  H  -  I  -  L  -  M  -  P  -  S  -  T  -  U  -  V  -

Liste :

Trichodinose ou Trichodinose

Trichodinose ou Trichodinose
Faire un puzzle avec l'image agrandie
Envoyer l'image agrandie par e-card

Cette maladie est rare, cependant elle peut être facilement soignée. Les poissons se frottent contre le sol et tous les éléments du décor. Ces démangeaisons sont dues au protozoaire Trichodina qui creuse la peau des poissons avec ses crochets et cause des micro-ulcérations. Cette maladie se caractérise par l'apparition d'un voile, d'une pellicule blanchâtre sur la peau du poisson atteint. Le protozoaire provoque aussi de graves troubles respiratoires, le poisson présente une respiration accélérée soit il pipe l'air en surface soit il reste au fond du bac. Ces symptômes peuvent être accompagnés de troubles secondaires liés à des infections bactériennes opportunistes.

La trichodinose se soigne avec du Baktopur ou du Témérol, mais vous pouvez essayer du Métronidazole et ses dérivés [le Miconazole (Daktarin), le Kétoconazole (Nizoral) et le Ténonitrinazole (Atrikan)]. Ce sont des produits que l'on trouve en pharmacie. Des bains de courte durée, de 5 à 10 minutes, dans une solution de 1 à 3% de sel de cuisine non fluoré ou d'acide acétique à 1 pour 1500 soit 1 ml pour 5 litres d'eau ou de formol à 1 pour 4000 soit 1 ml pour 4 1itres ou de permanganate de potassium à 1 pour 500000 soit 0,1 g pour 50 1itres se montrent efficaces. L'idéal est un bain prolongé dans une solution de trypaflavine ou de vert de malachite à 1,5 mg pour 10 litres d'eau pendant 10 heures). Ces substances éliminent les parasites.

Troubles de la vessie natatoire ou Troubles de la vessie natatoire


-Symptômes :
La vessie natatoire permet de contrôler la profondeur de nage. Un trouble se traduit donc par un perte de contrôle, le poisson se retrouve à la surface ou au fond. Le poisson cherche à reprendre le contrôle se qui peut se traduire en des mouvements brusque, retournements.
Attention, il ne faut pas confondre avec un stress passager qui peut entrainer une sur-flottabilité.

-Principaux facteurs déclenchant :
Beaucoup de causes probables dans ce type de maladie.
On trouve des problèmes qui compriment la vessie comme une blessure suite à une attaque, une constipation ou toute infection, tumeur qui en se développant compriment la vessie.
On trouve aussi des problèmes génétiques notamment en cas de consanguinité, la vessie se développe mal lors de la croissance. Plus généralement des problèmes liés à la croissance : surpopulation, pollution du bac.

-Traitements et posologie :
En cas de constipation, le problème se résout le plus souvent sans intervention. Toutefois, une augmentation de la température, une alimentation fraiche et une hygiène irréprochable permet de soigner plus rapidement.
Par contre en cas de persistance, il est nécessaire de bien diagnostiquer la maladie surtout si le poisson n\'arrive plus à se nourrir, s\'isole ou se fait attaquer par les autres.
En cas de blessure, il faut éviter la surinfection, la cicatrisation devrait suffire à rétablir la vessie.
En cas d\'infections bactériennes, de vers ou si la constipation dure, il faudra utiliser les médicaments propres à ces maladies.
Enfin, en cas de problèmes génétiques, de tumeurs, la maladie est incurable et risque de faire agoniser le poisson pendant plusieurs semaines avant de mourir.






AQUAFOLIE© 1999-2021, la passion de l'aquariophilie
Contact

Retour en haut du document